Le vrai du faux, France info

Gérard Depardieu dit-il vrai sur ses impôts ?

Le comédien assure qu'il quitte la France "après avoir payé en 2012 85% d'impôt sur [ses] revenus". Vrai ou faux ? Réponse ici.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Faux à 99%

Si l'on en croit Gabriel Zucman, spécialiste de fiscalité à l'Ecole d'Economie de Paris, c'est "très difficile, voire impossible. Si on ne regarde que l'impôt sur le revenu stricto sensu, en 2012 Gérard Depardieu a payé sur ses revenus 2011 entre 35% et 45% d'impôts sur le revenu maximum". 35%, c'est pour les revenus financiers (prélèvements sociaux compris). 45% c'est pour les revenus d'activité (en comptant la CSG notamment).

Mais possible en théorie...

On peut remarquer que Gérard Depardieu n'affirme pas subir un taux de 85%, qui n'existe pas. Il dit qu'il a "payé en 2012 85% d'impôts sur ses revenus" . Ce qui n'est tout à fait la même chose. Or en 2012, il y a eu un changement du taux maximal de l'impôt sur la fortune qui est passé de 0,5% à 1,8%. Exceptionnellement, ce nouveau taux voté cet été n'était pas plafonné.

Alors, en théorie, on peut imaginer des cas extrêmes. Gabriel Zucman explique qu'il "peut en principe être possible d'atteindre 85% si, aux impôts payés sur les revenus 2011, on ajoute l'ISF payé sur la fortune de 2012, parce qu'en 2012, on revient à des niveaux d'ISF qui étaient ceux d'avant la réforme Sarkozy. Et alors, pour les gens qui ont des fortunes vraiment considérables et qui par ailleurs tirent un revenu assez faible de leur fortune (car ils ne placent pas très bien et qu'ils font des investissements pas très rentables), et bien ils vont payer beaucoup d'ISF en proportion de leurs revenus, en théorie seulement".

... Et impossible en pratique

Mais Gabriel Zucman conclut : "En pratique, il faut bien comprendre qu'il a des centaines de moyens dans la législation fiscale de réduire son imposition. Il y a plus de 500 niches fiscales dans la législation. Donc, en pratique, vraiment personne ne paie 85% de son revenu en impôts".     

Pour conclure, précisons que tout cela concerne l'impôt payé en 2012. L'an prochain, il y aura le taux marginal de 75% d'imposition sur les revenus d'activité au delà de 1 millions d'euros par an. Une super taxe exceptionnelle qui doit durer 2 ans. Mais ça, c'est une autre affaire.

(©)