Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE De faux centenaires résidant à l'étranger profitent-ils du système de retraites français ?

Le député RN Gilbert Collard a affirmé que trois millions de centenaires dans le monde pouvaient toucher une retraite du système français. C'est faux, selon l'Assurance retraite, qui affirme verser une pension à environ 1 500 centenaires en-dehors de nos frontières. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le logo de l\'Assurance retraite. 
Le logo de l'Assurance retraite.  (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

En plein débat sur la réforme des retraites, le député Rassemblement national Gilbert Collard a affirmé sur LCI que la fraude aux retraites coûte très cher à la France à cause "des retraités immortels. Tous ces retraités qui vivent grâce à nos retraites jusqu'à 105 ans, 110 ans, ça fait 6,5 milliards". Cette affirmation est fausse et la cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique pourquoi. 

Une lecture trop rapide d'un rapport sénatorial 

Gilbert Collard s'appuie sur un rapport sénatorial publié en octobre 2019 qui évoque le chiffre de trois millions de centenaires français présumés vivants à travers le monde. Ce chiffre est très approximatif et les sénateurs prennent d'ailleurs beaucoup de précautions en parlant de personnes présumées en vie. 

Le rapport pointe une faille dans le répertoire d'identification des personnes physiques. Il s'agit d'un registre géré par l'Insee qui attribue, à toutes personnes nées ou qui a résidé sur notre territoire, un numéro de sécurité sociale. Ce registre est mis à jour au moment du décès du bénéficiaire sauf s'il est mort à l'étranger. L'échange d'informations dans ce cas-là n'est pas automatique. Il y a donc aujourd'hui environ trois millions de numéros attribués à des personnes probablement décédées ou qui ont plus de 100 ans aujourd'hui.

Pas de retraites automatiques 

Pour autant, il n'y a pas de faux centenaires qui en profitent pour toucher des pensions à l'étranger. Être inscrit sur ce répertoire d'identification des personnes physiques n'ouvre pas de droit. Si on regarde les chiffres de l'Assurance-retraite, il y a aujourd'hui 1,2 million de retraités qui vivent à l'étranger. Parmi eux, on compte seulement 1 517 centenaires, soit 0,13% d'entre eux. 

Pour lutter contre les fraudes, tous les bénéficiaires qui résident à l'étranger doivent fournir tous les ans un certificat de vie conforme. Sans ce document, les versements sont automatiquement suspendus. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a aucune fraude. Cependant, lors du dernier contrôle mené l'an dernier, environ 1% des dossiers seulement comportaient une anomalie, qui n'était pas toujours frauduleuse d'ailleurs.

Le logo de l\'Assurance retraite. 
Le logo de l'Assurance retraite.  (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)