Cet article date de plus de neuf ans.

Bruno Le Maire dit-il vrai sur le voyage en Chine de François Hollande ?

écouter (3min)
Le député UMP estime que "37 heures de visite", c'est trop "peu de temps" pour un pays aussi important que la Chine. Vrai ou faux ? Réponse ici.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Vrai

Si l'on compare à la première visite de Nicolas Sarkozy en Chine en novembre 2007. Le président fraichement élu avait passé trois jours sur place. Trois jours aussi en avril 2010. Mais seulement quatre heures en aout 2011.
Ce que dit Bruno Le Maire est encore plus vrai si l'on compare à Angela Merkel. La chancelière allemande a effectué six visites en Chine depuis 2006. A chaque fois, elle a passé entre deux et quatre jours sur place en se rendant à la fois à Pékin et en province.

Les visites officielles ne font pas tout

Au delà de cette comptabilité, il faut relativiser la portée économique des visites des responsables politiques. D'après les spécialistes, les relations commerciales entre Allemagne et Chine se font directement entre entreprises, la plupart du temps sans intervention politique.
Ce qui joue en faveur des entreprises allemandes, c'est un véritable réseau, un maillage via des chambres de commerce, via des associations qui regroupent des centaines d'entreprises et qui aident les nouveaux arrivants.

Connectées à la demande  

Et puis, les entreprises allemandes sont focalisées sur l'évolution de la demande chinoise. Isabelle Bourgeois, du Centre d'information et de recherche sur l'Allemagne contemporaine, explique que les entreprises "sont informées en permanence par la presse, toute la presse  professionnelle qui est extrêmement développée, mais aussi par les chambres de commerce, par les fédérations professionnelles qui sont un lieu d'échange. En enfin n'oublions pas peut être le lieu le plus important de tous : les salons, foires et expositions professionnelles où se rencontre les gens et ou circulent les savoirs et les informations".

Résultats

Aujourd'hui, les implantations allemandes en Chine sont deux fois plus nombreuses que les françaises. La Chine est le 3eme partenaire commercial de l'Allemagne, mais le 6eme partenaire de la France.   
Enfin, en 2012, le déficit commercial de l'Allemagne vis à vis de la Chine s'est élevé à 10,7 milliards d'euros. Celui de la France vis à vis de la Chine à 26 milliards.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.