Le vrai du faux numérique, France info

Une étrange vidéo pour montrer l'antisémitisme à Paris

"Marcher dix heures à Paris quand on est juif" a été visionné à plus de quatre millions de reprises ces derniers jours. On y voit un homme se faire insulter dans les rues de la capitale parce qu'il porte une kippa. C'est en tout cas ce qu'affirme les sous-titres. Mais certaines images semblent douteuses.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"10 heures de marche silencieuse dans Paris, avec une kippa ". Voilà ce que promet de montrer une vidéo qui comptabilise 4,5 millions de vues depuis qu'elle a été postée sur YouTube le 15 fevrier dernier. On y voit le journaliste Zvika Klein marcher en silence dans les rues de la capitale, filmé par un complice avec une caméra discrète. D'après l'article qui accompagne cette vidéo sur le site NRG, la vidéo a été tournée les 3 et 4 fevrier dernier. 

Des scènes édifiantes

De ces dix heures, le journaliste israélien en a tiré une vidéo d'une grosse minute. On y voit une succession de scènes édifiantes : une passante crache sur son passage, un autre lui lance "Vive la Palestine" et encore cet homme qui lui demande s'il est juif. La vidéo se termine par ce message : "2014, 851 actes antisémites recensés en France. Ligue anti-diffamation : la France est le pays le plus antisémite d'Europe de l'Ouest ". Ce chiffre de 851 actes antisémites a été annoncé par le Crif, sur la base des chiffres du ministère de l'Intérieur. Et il est en forte augmentation par rapport à 2013 : +130%. 

"J'ai pas acheté de mouton "

Sauf que certaines scènes de cette vidéo interpellent. D'après les sous-titres de l'une d'elles, un homme interpelle le journaliste : "Ca va ? Tu es juif ?". Sauf qu'en montant le son, on entend plutôt "J'ai pas acheté de mouton, non ". Un peu plus loin, un jeune homme semble suivre le journaliste filmé dans la rue. On entend alors un "Juif!". Sauf que le visage du jeune homme est flouté et que l'apostrophe se fait au moment où il passe derrière un arbre. La scène n'est pas vraiment évidente. Même constat lors d'un crachat sur le trottoire. On voit une femme  tourner la tête au passage du journaliste mais impossible de dire si elle crache réellement ou s'il s'agit d'un son ajouté par la suite. Bref, si l'antisémitisme est une réalité en France, certaines scènes de cette vidéo laissent perplexes.

"Les juifs français restent chez eux le soir "

Mais d'où vient cette vidéo ? Les Inrocks a retrouvé la trace du journaliste israélien. "De 2003 à 2004, il a été porte-parole de l'armée israélienne, chargé des contacts avec la presse ultra-orthodoxe. Il a ensuite travaillé deux ans au sein de la "World Zionist Organization" en tant que formateur, puis quatre ans en tant que porte-parole de "World Bnei Akiva", le principal mouvement de jeunesse sioniste, qui prône également l'aliyah" , l'émigration des juifs vers Israël. Dans l'article qui accompagne la vidéo, le journaliste dit qu'il se sent comme à Ramallah et affirme que les juifs français ne sortent pas le soir et préfèrent rester chez eux...

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)