Le vrai du faux numérique, France info

Non, cette Chinoise ne s'offre pas contre une nuit au chaud

Malgré des dizaines de reprises dans les médias à travers le monde, l'histoire de cette jeune Chinoise qui proposait de passer une nuit avec des hommes qui l'hébergeraient était en fait une publicité pour une application de rencontres sur smartphone.

(Une publicité pour une application de rencontres © DR)

 Elle s'appelle Ju Peng, elle a 19 ans et a décidé de se lancer dans un tour de Chine. Mais cette jeune étudiante n'a pas d'argent. Pour réaliser son rêve, elle propose donc à des hommes de passer une nuit avec elle en échange d'un moyen de transport pour venir chez eux et d'un hébergement. Mais attention, la jeune femme a des exigences. Les candidats doivent avoir moins de 30 ans et mesurer au moins 1,75 mètre.

L'histoire semble avoir ému de nombreux médias à travers le monde. Plusieurs dizaines d'articles ont été publiés à travers le monde, notamment le Daily Telegraph , le New York Post , Yahoo News ou encore Le Figaro .

Pourquoi c'est un hoax 

Les autorités chinoises n'ont pas du tout apprécié l'histoire de Ju Peng. Le Bureau de l'Information sur Internet a exigé la fermeture de Youjia pour avoir "franchi la ligne rouge de la publicité ", d'après ShangaiDaily.

Car l'étudiante n'existe pas. Il s'agissait d'une publicité pour cette entreprise chinoise qui a développé une application mobile de rencontres. 30 millions de Chinois y sont inscrits.

(Une publicité pour une application de rencontres © DR)