Le vrai du faux numérique, France info

La fausse fatwa cannibale d'un grand mufti saoudien

D'après un article partagé à des milliers de reprises ces derniers jours, le grand mufti d'Arabie saoudite autoriserait les hommes à "se nourrir d'une partie ou de tout le corps de sa femme au cas où il aurait été saisi par une faim extrême". C'est un faux.

(Un faux article affirme que le grand mufti d'Arabie saoudite autorise les hommes à manger leur femme © DR)

Que dit la rumeur ? 

Le grand mufti d'Arabie saoudite, le cheikh Abdel Aziz Ibn Abdillah Ali Cheikh, aurait donc proclamé une étrange fatwa. D'après le site algeriepatriotique, référence la plus citée sur les réseaux sociaux, le texte permet à l'homme de "de se nourrir d’une partie ou de tout le corps de sa femme au cas où il aurait été saisi par une faim extrême qui lui ferait craindre pour sa santé ". Pour la femme, ce sacrifice ultime serait la preuve de sa subordination et de son amour pour un mari.

Pourquoi c'est faux ? 

A l'origine de cette rumeur, il y a le journal satirique marocain Goud . Et plus particulièrement, cet article publié dans la rubrique Akhbar al-Tanz, qui signifie "informations sarcastiques". Le problème, c'est que plusieurs médias l'ont relayé sans vérifier la source. L'article du site Algeriepatriotique a ainsi été partagé à plus de 30.000 reprises ces cinq derniers jours.

Résultat de cet amballement, le grand mufti d'Arabie saoudite a dû réagir officiellement. Dans un communiqué à l'agence de presse saoudienne SPA, il a dénoncé "une tentative de destabiliser notre société de la part de nos ennemis ", qui veulent "fausser l'image de l'Islam qui honore l'humain, sans discrimination entre les hommes et les femmes ". 

(Un faux article affirme que le grand mufti d'Arabie saoudite autorise les hommes à manger leur femme © DR)