Le vrai du faux numérique, France info

La fable de la présidente argentine et du loup-garou

D'après plusieurs médias, Cristina Kirchner a adopté le septième enfant d'une famille pour lui éviter de devenir un loup-garou les nuits de pleine lune. Une belle histoire qui mélangent une tradition et une légende qui n'ont rien à voir entre elles.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Cristina Kirchner a choisi d'être la marraine d'un jeune homme juif, une première © Twitter @CFKArgentina)

C'était pourtant une belle histoire. Tellement d'ailleurs que de nombreux médias l'ont relayé à travers le monde, dont The Independant, Le Huffington Post ou Francetvinfo. A lire ces nombreux articles, Cristina Kirchner serait donc devenue la marraine d'un enfant juif pour empêcher qu'il se transforme en loup-garou.

De fait, l'adoption ou le parrainage d'un enfant par la présidence argentine est une vieille tradition du pays. Elle a été importée en 1907 par des immigrés russes. Pour être choisie, la famille doit avoir sept garçons de façon consécutive (sans filles intercallées).

Et c'est donc dans ce cadre que Cristina Kirchner est devenue le 24 décembre dernier la marraine d'un jeune homme de 21 ans. Pour la première fois, il s'agissait d'ailleurs d'un enfant de famille juive.

Mais, comme le raconte the Guardian, cette tradition s'est étrangement mélangée avec une vieille légende locale sur le loup-garou. Cette légende explique que le septième enfant d'une famille se transformera en loup-garou les nuits de pleine lune. Une légende qui n'a, en fait, rien à voir avec le parrainage présidentiel. 

(Cristina Kirchner a choisi d'être la marraine d'un jeune homme juif, une première © Twitter @CFKArgentina)