Cet article date de plus de quatre ans.

Le sens de l'info. Le mélange

écouter (5min)

Le philosophe et académicien Michel Serres et Michel Polacco décryptent le mot mélange.

Article rédigé par
Michel Serres - franceinfo - Michel Polacco
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des gouttes d'eau colorées en macrophotographie. (MIRAGEC / MOMENT RF/ GETTY IMAGES)

Pour Michel Serres, la vie est un mélange et nous sommes ce mélange, nous vivons du mélange.

En chimie, on distingue les corps purs simples comme l’oxygène, et les corps purs composés, comme l’eau, constituée d’oxygène et d’hydrogène. Mais un mélange, c’est autre chose.

Pour les mélanges, il y a aussi des catégories

Mais, nous retiendrons que la musique d’un orchestre est un mélange de sons d’instruments différents. Que les parterres de fleurs sont des mélanges d’espèces ou de teintes différentes, et que dans ce qui nous entoure, tout ou presque se mélange.

Si vous versez une goutte de vin dans la mer, elle se dissout jusqu’à disparaître ; on peut même supposer que le vin se répand dans de grands volumes d’eau.

Si vous mêlez un bol de riz dans un sac empli de grains de blé, ils se mélangent, certes, mais chaque grain reste reconnaissable de sorte que l’on peut encore prélever du riz parmi ce blé. Est-ce donc le même mélange, dont l’un est continu et l’autre discontinu ?

La question fut posée dès le premier millénaire avant J. C. mais il a fallu attendre la physique atomique, soit le début du XXe siècle pour pouvoir en décider, grâce aux corpuscules.

A lire aussi

Le problème du mélange dans la philosophie grecque d'Aristote à Simplicius

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.