Le rendez-vous du médiateur, France info

Le rendez-vous du médiateur. Pourquoi une grille d’été ? Trop de sport ? Des infos scientifiques validées

Pour son dernier rendez-vous sur franceinfo et en tant que médiateur des antennes, Bruno Denaes a invité Vincent Giret, directeur de la chaîne, pour un bilan des questions des auditeurs pour l’année écoulée.

Bruno Denaes dans les studios de franceinfo
Bruno Denaes dans les studios de franceinfo (Radio France)

Bruno Denaes, pour son dernier rendez-vous du médiateur sur franceinfo, a invité Vincent Giret, directeur de la chaîne, pour un bilan des questions des auditeurs pour l’année écoulée.

Pourquoi une grille d’été sur une chaîne d'information ?

Certains auditeurs, comme Yves, se demandent pourquoi une chaîne d’information continue passe en grille d’été : "Je suis un fan d’actualité, nous écrit-il, et je suis étonné que franceinfo puisse alléger son antenne pendant l’été. Pourtant, l’actualité ne s’arrête jamais"..

"Une grille d'été, c'est une façon de se mettre dans la saison, mais le métier de franceinfo c'est l'information. Le rôle de la rédaction c'est de couvrir l'actualité. La réactivité sera intacte. Mais des thématiques de l'été seront abordées comme par exemple le jardinage, revisiter l'actualité de l'année, les confidences d'Elodie Suego qui va interroger des personnalités... L'été on n'écoute pas la radio de la même façon..."

Info grille de l'été 2018

Jean-François vous demande pour la grille de l'été 2018 : "S’il y avait un attentat ou une catastrophe cet été, êtes-vous en mesure de les suivre ?"

Vincent Giret : "On sait d'expérience qu'il se passe toujours quelque chose d'important l'été, des attentats, des guerres... notre responsabilité en tant que chaîne de service public c'est d'assurer la continuité. Beaucoup d'auditeurs sont présents l'été à l'écoute de franceinfo."

Trop de sport sur franceinfo ?

L’été, c’est aussi le Tour de France qui démarre aujourd’hui, alors que la Coupe du monde de football n’est pas encore terminée. Pour certains auditeurs, trop de sport au détriment, nous dit Géraldine, de "la vraie information". Et pour Cyril, "franceinfo est devenue franceinfo sport". N’y a-t-il pas saturation ?

Vincent Giret : "Le sport c'est de l'information. Quand on demande aux auditeurs quelles sont les thématiques qui les intéressent : l'économie arrive en tête, la politique, l'international et le sport. Le sport fait partie de l'identité de la chaîne. On parle de tout ce qu'il y a autour du sport".

Des infos scientifiques validées

Franceinfo est déjà réputée pour la crédibilité de ses informations, notamment grâce à l’Agence interne franceinfo qui valide toutes les informations diffusées. Mais en plus, vous vous êtes associé à France Culture pour créer un podcast hebdomadaire contre les désinformations autour de la science. Indispensable ?

"Tous les sujets qui touchent à la science font partie de notre vie quotidienne. Par exemple sur les produits allergènes qu'on trouve dans nos vêtements, le climat... Les acquis de la connaissance scientifique sont parfois remis en cause (exemple avec les vaccins). Nous avons donc besoin de parler de ces acquis de la connaissance, c'est pourquoi nous nous sommes associés à France Culture, dans ce programme les "Idées Claires" porté par Nicolas Martin."

Importance de la parole de l'auditeur

Ce rendez-vous du médiateur est le tout dernier pour moi. Ma remplaçante ou mon remplaçant sera prochainement nommé. Les auditeurs continueront d’être écoutés ; nous continuerons de vous répondre, de prendre en compte vos remarques pertinentes et de vous expliquer notre fonctionnement, nos contraintes, nos règles...

Vincent Giret : "Bruno Denaes a réinventé le métier de médiateur. On a eu une multiplication des messages des auditeurs. Dans ce contexte de crise de l'information, de crise de confiance, ce dialogue avec l'auditeur est important. Bruno Denaes a permis de donner de l'acuité à ce lien avec l'auditeur".

Bruno Denaes dans les studios de franceinfo
Bruno Denaes dans les studios de franceinfo (Radio France)