Cet article date de plus de sept ans.

Grèce, météo... : les sujets qui font la pluie et le beau temps !

écouter (5min)
De la dette grecque aux informations météorologiques, les auditeurs de France Info se plaignent et le font savoir. Le médiateur leur répond.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Soleil et chaleur, une bonne chose ? Les auditeurs ne sont pas tous d'accord © MaxPPP)

 Le sujet du jour : la météo !

Le message de Christophe, envoyé avant le début de cette période caniculaire, prend aujourd'hui plus de force : "Je suis particulièrement énervé quand la présentatrice de la météo se réjouit un peu trop des températures chaudes et du soleil. A la plage ou dans les bureaux climatisés cela a du charme, poursuivait-il, mais pensez-vous à ceux qui travaillent dehors ou qui souffrent d’allergies ?"

Céline Da Costa qui présente désormais la météo sur France Info aux côtés de Fabienne Sintès lui répond : "je comprends votre agacement mais vous savez comme moi que la plupart des gens se réjouissent quand on parle de beau temps. Comme en plus je suis d’un naturel optimiste, je reconnais que cela s’entend quand j’annonce qu’il va y avoir du soleil."

Sur une autre chaîne, quelques années en arrière, la chronique d’un scientifique était intitulée : "Il pleut partout aujourd’hui, chic c’est du beau temps". La notion de beau temps est en effet très variable selon ce que l’on fait et où on le fait.

Autre sujet d’actualité : la Grèce

Et là c’est simple, la majorité des auditeurs qui nous écrivent à ce sujet le font en termes très violents parce qu’ils nous accusent de prendre fait et cause pour Bruxelles contre Syriza.

"Comment Mr Achilli peut-il se permettre d’afficher de façon péremptoire son mépris pour le référendum ?"  écrit Jean. "C’est de la manipulation !"  surenchérit François. "Vous faites corps avec le petit monde du capital terrorisé par l’approche du référendum"  poursuit François qui ajoute : "Comment osez-vous citer en exemple l’Espagne ou l’Irlande qui ont subi la purge imposée par le système bancaire et qui aujourd’hui vont mieux ?"

Réponse partielle à François : ce n’est pas parce que ce que vous entendez ne correspond pas à vos choix politiques que c’est forcément faux ou que cela ne doit pas être dit.

Pour finir... 

Trois messages montrent ce que le médiateur qualifierait d’écoute intransigeante de nos auditeurs.

Ainsi Jacqueline, à propos d’un organisme certificateur allemand impliqué dans le scandale des prothèses mammaires PIP. L’acronyme de l’organisme est TUV. "Mais , nous rappelle-t-elle, "en allemand le V se prononce F, il faut donc dire TUF et pas TUV".  Il y a quand même des gens qui ont du temps libre...

Autre colère, le choix des invités pour parler de Charles Pasqua après son décès. Marie-Pierre était choquée que France Info invite Patrick Balkany qui vient de perdre son immunité parlementaire. C'est vrai, mais il se trouve que Patrick Balkany était aussi l’un des hommes politiques les plus proches de Charles Pasqua.

Dernier énervement du jour : celui de Jean-Pierre. Il aime bien Fabienne Sintès, mais il trouve qu’elle truffe sa tranche d’expressions inutiles parce que trop souvent répétées, par exemple : "ne cherchez pas votre réveil, vous avez la radio" ou encore : " dans une poignée de secondes il sera…"

Poursuivez le dialogue avec le Médiateur sur Espace Public

Retrouvez tous les sujets traités par le Médiateur en cliquant sur ce lien

Les autres rendez-vous du Médiateur

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.