Majorité absolue, relative ou cohabitation ? Les grands enjeux de la campagne du second tour

écouter

Aujourd'hui, le Quart d'Heure se penche sur les résultats du premier tour des élections législatives : la bataille s'annonce rude entre la majorité présidentielle et la coalition de gauche, qui sont arrivés au coude-à-coude hier soir. Le politologue Dorian Dreuil explique les grands enjeux de la campagne et les raisons de l'abstention qui a une nouvelle fois battu des records.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, lors du premier tour des élections législatives, le 12 juin 2022, à Paris. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS VIA AFP)

Manque d'intérêt, déception de la politique... Plus d'un électeur sur deux (52.49%) n'est pas allé voter hier. Une abstention encore plus forte chez les jeunes (71% des 25-34 ans), ce qui doit pousser à "une réflexion profonde sur notre système démocratique" selon Dorian Dreuil, expert à la Fondation Jean-Jaurès et co-président de l'ONG "A voté" : "Une génération est en train de disparaître de la représentation nationale pour les 5 prochaines années. Il faut renforcer l'éducation civique et changer le mode de scrutin pour que les élections redeviennent représentatives." Le politologue se dit ainsi favorable à l'instauration d'une dose de proportionnelle, comme l'a promis Emmanuel Macron en 2017.

Majorité absolue, majorité relative ou cohabitation ?

Dorian Dreuil revient aussi sur les enjeux de la campagne de l'entre-deux-tours, qui consacre le duel entre "Ensemble !", la coalition d'Emmanuel Macron, et la NUPES qui regroupe LFI, EELV, le PS et le PCF. "Trois scénarios" s'annoncent pour dimanche prochain : la majorité absolue pour "Ensemble !", la majorité relative et la cohabitation. "Ce sont deux coalitions qui ont une vision vraiment opposée de la société, c'est donc un vrai duel politique."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.