Le business des testeurs Covid, pas de désescalade sur l'Ukraine, et un robot pour faire la lumière sur la vie des abysses

écouter

Les tests Covid sont devenus un job étudiant en or. Le Quart d'Heure fait aussi le point sur la crise ukrainienne, et vous présente un robot qui part explorer l'océan profond.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président russe Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg lors d'une commémoration de la fin du siège de la ville par l'Allemagne nazie, le 27 janvier 2022. (ALEXEI DANICHEV / SPUTNIK / AFP)

Si vous aussi vous avez le sentiment que le barnum le plus proche de chez vous est un peu devenu votre seconde maison, notre enquête devrait vous intérresser. Les testeurs Covid, dont la France a un besoin énorme depuis quelques semaines, sont devenus le meilleur job étudiant du moment. Sur simple inscription on peut se retrouver sous un chapiteau, parfois san formation, et gagner un SMIC en 15 heures par semaine ou même jusqu'à 7 000 euros par mois. 

Retour aussi dans cet épisode sur la crise ukrainienne. L'entretien téléphonique d'une heure entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, vendredi 28 janvier, leur a "permis de s'entendre sur la nécessité d'une désescalade", affirme l'Elysée. "Le président Poutine n'a exprimé aucune intention offensive", assure la présidence de la République, selon laquelle le chef de l'Etat français a "demandé que la Russie respecte la souveraineté des Etats".

Selon le compte-rendu de cette conversation par le Kremlin, le président russe s'est tout de même plaint du rejet de ses exigences par les Etats-Unis et l'Otan, à laquelle la France appartient. Ils "n'ont pas tenu compte des inquiétudes fondamentales de la Russie", a-t-il fait valoir. Moscou demande notamment la fin de la politique d'expansion de l'Otan. 

Enfin, direction le large de Toulon pour découvrir BathyBot, le premier robot au monde à être déposée et laissé des années à 2 400 mètres de fond. Le rover étudiera la vie dans les abysses, et les chercheurs espèrent obtenir de lui énormément d'informations inédites concernant le réchauffement climatique, ou encore la bioluminescence. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.