Débat autour des 80 Rafale vendus aux Emirats-Arabes-Unis, Noël rattrapé par la cinquième vague et démocratiser le vin : portrait d'un vigneron Tiktokeur

écouter

Ce soir, Le Quart d'Heure trinque avec vous ! On vous emmène à la rencontre d'un jeune vigneron qui veut démocratiser le monde de la vigne. On vous parle aussi de Noël, qui pourrait être perturbé par la 5ème vague. Et puis la France a vendu 80 Rafale aux Emirats Arabes Unis : le gouvernement applaudit mais l'opposition grince des dents.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emmanuel Macron et le prince héritier d'Abou Dhabi Mohammed ben Zayed présentent le contrat de vente des 80 Rafale.  (AMMAR ABD RABBO / AFP)

L'an dernier, c'était pas plus de six à table et Papi et Mamie dans la cuisine. Alors cette année, tout le monde espérait se retrouver autour d'une bûche. Mais le variant Omicron change la donne et petit à petit, le gouvernement commence à nous préparer : passer Noël ensemble n'est plus une évidence, c'est un objectif. 

Alors le gouvernement réfléchit à de nouvelles mesures. Un conseil de défense sanitaire est prévu lundi. 

Rafale de critiques après la vente d'avions aux Emirats arabes unis

Emmanuel Macron est en voyage dans les Pays du Golfe jusqu'à samedi. Il en a profité pour annoncer la vente de 80 Rafale, l'avion de combat made in France, aux Emirats arabes unis. Sauf que ce contrat, qui ravit le gouvernement, ne fait pas l'unanimité. Yannick Jadot a ainsi déclaré que "la France nous fait honte quand elle arme des régimes autoritaires qui méprisent les droits humains et dont la richesse s'est bâtie sur les énergies fossiles". 

Plus largement, c'est la question des droits humains, complètement absente du voyage d'Emmanuel Macron dans ces pays - le prince d'Arabie Saoudite est accusé d'avoir commandité l'assassinat d'un journaliste, le Qatar de masquer la mort de plusieurs centaines d'ouvriers sur les chantiers de la Coupe du Monde - qui fait débat nous a raconté Christian Chesnot. Il est l'envoyé spécial de franceinfo à Dubaï. 

Démocratiser le vin : un défi pour Emile Coddens

Le salon des vignerons indépendants a lieu en ce moment à Paris. Et le secteur viticole est face à un défi de taille : toucher de nouveaux publics alors que la consommation de vin par habitants en France ne cesse de chuter depuis les années 50. Un tiers de 18 - 24 ans déclare ainsi ne jamais boire de vin, contre 8% des plus de 75 ans. 

Emile Coddens, jeune vigneron de 24 ans chez Plou et fils (Chargé), démocratise le vin sur Tiktok et dans son livre Le vin, ça se partage ! (THEO UHART / FRANCEINFO)

Certains professionnels essaient de briser l'image élitiste du vin. C'est le cas d'Emile Coddens, vigneron près de Tours, qui partage son quotidien et ses connaissances dans un livre, Le vin, ça se partage !, publié cet automne aux Editions des Equateurs, et sur son compte Tiktok qui rassemble 500 000 abonnés. "Le Quart d'Heure" est allé à sa rencontre. 

Invité : Christian Chesnot, journaliste à la rédaction internationale de Radio France, et Emile Coddens, vigneron tiktokeur

Retrouvez "Le Quart d'Heure" du lundi au vendredi sur franceinfo, sur l'application Radio France et toutes les autres applications de podcast (Spotify, Apple podcasts, Podcast Addict, Deezer ...).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.