Cet article date de plus de dix ans.

Un nouveau parking pour rendre au Mont Saint-Michel son insularité

écouter
Une nouvelle étape va être franchie demain dans le projet de réaménagement du Mont Saint Michel. A compter de ce soir minuit, les parkings situés au pied du célèbre rocher vont être fermés. "Il s'agit d'un évènement historique", selon François Xavier de Beaulaincourt, qui dirige le projet de rétablissement du caractère maritime du Mont Saint Michel. Ils accueillaient depuis plus de quarante ans un million de véhicules par an.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Un
nouveau parking situé à 2,5 kms du site va donc entrer en service et des
navettes vont acheminer les touristes jusqu'au Mont. Mais elles ne vont pas
démarrer pas dans les conditions normalement prévues. Il n'y aura pas pour
l'instant de véhicules hippomobiles, les maringotes tractés par des chevaux ne
sont pas prêtes. Quant aux passeurs, ces bus réversibles, leur capacité est
inférieure de trente places à ce qu'elle devait être. François Xavier de Beaulaincourt regrette :

"Nous aurions
souhaité disposer dès le 28 avril des maringotes, c'est ce qui nous avait fait le
plus rêver dans l'offre de Veolia Transport." 

Au-delà
des retards et autres problèmes techniques rencontrés par Veolia Transport qui
a obtenu en 2009 la délégation de service public pour la desserte du Mont, c'est
le trajet emprunté par les navettes qui fait l'objet de vives critiques. Les
touristes, et tous ceux qui vivent ou travaillent sur le célèbre rocher vont
devoir parcourir au moins 800 m à pied entre leur voiture et le départ des
navettes, qui s'effectue dans la zone commerciale de la caserne. Pour Henri Decaens, le président de l'association des amis du Mont Saint Michel :

"Au Mont
Saint Michel, il y a beaucoup de visiteurs d'un certain âge qui risquent
d'hésiter à venir, il y a aussi beaucoup d'étrangers qui disposent finalement de
très peu de temps sur place." 

Pour cette association qui milite
depuis sa création en 1911 en faveur du rétablissement du caractère maritime du
Mont, le départ des navettes doit se faire à partir du parking. Le syndicat
mixte a lancé une étude de faisabilité, sans préjuger de ses conclusions. Mais
le maire du Mont Saint Michel est lui totalement opposé à toute modification de
l'actuel départ des navettes, en raison selon ses détracteurs de la proximité
de deux établissements hôteliers qui lui appartiennent. Eric Vannier annonce :

"En cas de
remise en cause du trajet des navettes, je me désolidariserai du projet."

Ses administrés s'inquiètent en tout cas des conséquences
de la nouvelle desserte du Mont sur leur vie quotidienne et sur la
fréquentation touristique. A l'abbaye, située tout en haut du rocher,
l'administrateur redoute que les visiteurs ne se découragent : "C'est
déjà une épreuve de monter jusqu'à l'abbaye, si on rajoute encore à cette
difficulté naturelle une distance entre le parking et le point de départ des
navettes, on ne sait pas ce que cela aura comme incidence sur la
fréquentation"
, explique Jean Marc Bourré, très favorable par ailleurs au
projet de réaménagement du site.

Les
prochaines semaines diront si ces inquiétudes étaient fondées. Le Mont Saint
Michel va lui retrouver, grâce au nouveau parking, une partie de son intégrité. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.