Cet article date de plus de neuf ans.

Croix, ses riches, ses pauvres et ses Roms

écouter (5min)
Croix, une ville de 22.000 habitants située entre Lille et Roubaix a fait parler d'elle il y a 10 jours parce que son maire, l'UMP Régis Cauche, élu en 2008, a dit qu'il "soutiendrait ses administrés si l'un d'eux commettait l'irréparable" à propos des Roms. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Depuis le mois d'août, 70 caravanes sont installées sur un terrain privé  et le maire de Croix, Régis Cauche, estime que les habitants sont "excédés".

Sur place, on
découvre une ville littéralement
coupée en deux. D'un côté, les deux  quartiers pauvres de la commune, Saint-Pierre et la Mackellerie. Avec à côté les Roms qui se sont installés après avoir été expulsés de Lille.

De l'autre, le quartier Beaumont, où il n'y a que de
grandes propriétés cachées dans la verdure. C'est là que vivent les grandes familles industrielles du Nord, comme les Mulliez, qui possède Auchan, mais aussi celles
qui sont propriétaires de La Redoute, des 3 Suisses, ou de Damart.

C'est le
paradoxe de Croix : la misère qui s'installe dans la troisième ville de France de plus de
20.000 habitants où le montant moyen de l'ISF est le plus élevé derrière
Neuilly-sur-Seine et Cayenne, en Guyane.

L'arrêté d'expulsion des caravanes date du 26 août. La pétition pour alerter le préfet a recueilli pour
l'instant un peu plus de 500 signatures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.