Le pitch start-up, France info

Le pitch start-up. Navya, la voiture autonome à la française

"Pépite" de la French Tech, Navya fabrique des véhicules autonomes individuels et collectifs. Nous l’avons rencontrée à Station F. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le robot-taxi de Navya devrait être mis en service prochainement
Le robot-taxi de Navya devrait être mis en service prochainement (Navya)

La France est de plus en plus active en matière de voiture autonome. Jérôme Colombain s'entretient dans le Pitch Sartup avec Jérôme Rigaud, directeur général délégué de NAVYA, une "pépite" de la French Tech rencontrée à Station F 

Que propose Navya ?

Jérôme Rigaud : Navya propose une navette électrique entièrement autonome pouvant transporter 15 personnes. Ce véhicule, de conception et de fabrication française, n’a ni volant ni chauffeur. Il est actuellement testé dans certaines villes pour des trajets en sites propres. Nous allons également proposer prochainement un robot-taxi, l’autonom cab, pour le transport à la demande. A terme, il sera possible d’appeler ce véhicule à l’aide d’une application mobile pour qu’il vienne vous chercher en bas de chez vous, comme un taxi.

Quelles seront les conséquences de l’arrivée de la voiture autonome ?

Jérôme Rigaud : Aujourd’hui, 90% des accidents de la route sont dus au facteur humain. L’objectif de la voiture autonome est de faire baisser le nombre d’accidents. Cela va bouleverser certains équilibres économiques. Les assureurs, notamment, vont devoir inventer de nouveaux services.

Le véhicule autonome sera-t-il forcément partagé ?

Jérôme Rigaud : Nous pensons que oui car, actuellement, les véhicules sont inutilisés la majorité du temps, ce qui est absurde. En outre, au-delà de la question de la pollution, l’auto-partage est le seul moyen de faire baisser la congestion de la circulation dans les villes.

Le robot-taxi de Navya devrait être mis en service prochainement
Le robot-taxi de Navya devrait être mis en service prochainement (Navya)