Le pitch start-up, France info

Le pitch start-up. Dreem lève 35 millions d'euros pour nous faire dormir sur nos deux oreilles

La startup française Dreem, "pépite" de la French Tech, vient de réaliser une levée de fonds importante pour poursuivre le développement de son bandeau connecté pour le sommeil.   

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Hugo Mercier, co-inventeur du bandeau connecté Dreem pour mieux dormir
Hugo Mercier, co-inventeur du bandeau connecté Dreem pour mieux dormir (JC/RF)

Hugo Mercier, co-fondateur et président de Dreem, est l’invité du Pitch Startup. Nous l'avons rencontré à Station F

A quoi sert le "bandeau" connecté Dreem ?

Hugo Mercier : Notre bandeau intègre un certain nombre de technologies pour mesurer l’activité cérébrale, le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire. Ensuite, l’appareil diffuse des sons particuliers qui ont la capacité de détendre l’utilisateur afin de l’aider à mieux dormir. Cela a pour effet d’allonger la phase de sommeil profond. L’application mobile qui accompagne le produit permet de programmer toutes sortes de scénarii et prodigue des conseils.

Qu’est-ce qui prouve que votre produit fonctionne vraiment ?

Hugo Mercier : Notre innovation provient d’une découverte sur le sommeil faite il y a plusieurs années. En 2016, nous avons fait un essai clinique à l’Hôtel Dieu. Nous proposons sur notre site un livre blanc qui recense les dizaines de milliers de nuits qu’on a pu suivre et les bénéfices tangibles.

A qui s’adresse ce produit ?

Hugo Mercier : Nous nous adressons en priorité aux personnes qui dorment mal. Pour autant, ce n’est pas un produit miracle. Il faut plusieurs semaines d’utilisation pour constater un bénéfice. Dreem coûte 499 euros.  

Hugo Mercier, co-inventeur du bandeau connecté Dreem pour mieux dormir
Hugo Mercier, co-inventeur du bandeau connecté Dreem pour mieux dormir (JC/RF)