Le mot de l'éco, France info

Le mot de l'éco. Rachat de la start-up Compte-Nickel, pépite des Fintech

Trois ans après son lancement et 540.000 clients plus tard, la start-up a été rachetée cette semaine par le groupe BNP-Paribas pour la modique somme de 200 millions d'euros.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Borne Compte-Nickel chezles buralistes.
Borne Compte-Nickel chezles buralistes. (SYLVIE CAMBON / MAXPPP)

Un paysage bancaire en pleine révolution

 200 millions d'euros, c'est donc la somme déboursée par le groupe bancaire BNP-Paribas pour faire main basse sur ce Compte-Nickel disponible chez 2500 buralistes en France. C'est donc la preuve du succès de ce compte, que l'on peut ouvrir en 5 minutes dans un bureau de tabac. La preuve aussi que le paysage bancaire est en pleine révolution, même si ce n'est pas la première transformation du secteur.

Il y a eu d'abord l'arrivée des banques en ligne au début des années 2000 : Boursorama, ING Direct. Les banques traditionnelles ont dû s'adapter. La BNP a créé Hello Bank, la Société Générale a racheté Boursorama. Puis il y a eu la concurrence des jeunes pousses, des Fintech comme on les appelle : des startups spécialisées dans la finance dont le Compte Nickel fait partie. Des néo-banques aux services et aux coûts limités. Elles sont en pleine expansion. D’où l'intérêt récent mais réel des établissements bancaires traditionnels à leur encontre.

Orange et Carrefour entrent dans la course

Orange va lancer son offre bancaire mobile à la mi-mai. Avant cela, Carrefour également va à proposer l'ouverture de comptes bancaires à ses clients directement dans ses magasins. Deux nouveaux acteurs qui représentent une concurrence sérieuse pour les banques, puisque Orange comme Carrefour comptent à la fois de nombreux points de vente et des centaines de milliers de clients. Sans doute est-ce pour se prémunir de cette offensive à venir que la BNP a pris les devants en rachetant  le compte Nickel disponible dans 2500 bureaux de tabac en France.

Le groupe bancaire BNP Paribas n'est pas le seul à racheter des Fintech

BPCE par exemple a racheté la néo-banque allemande Fidor qu'elle va d'ailleurs lancer également en France ainsi que le potcommun.fr. Le Crédit Mutuel a quant lui acheté Prêt d'Union et la cagnotte en ligne Leetchi. Les experts du secteur estiment que ces nouveaux entrants vont entraîner d'avantage de concurrence et une chute massive des bénéfices de la banque de détail, une chute de 20 à 60%.
Surtout qu'Orange par exemple ne compte pas faire de figuration. L'opérateur de téléphonie mobile a prévenu : il vise 2 millions de clients sachant que BNP Paribas en a 7 millions.

Borne Compte-Nickel chezles buralistes.
Borne Compte-Nickel chezles buralistes. (SYLVIE CAMBON / MAXPPP)