Le mot de l'éco, France info

CPA : une sécurité sociale professionnelle pour s'adapter à la fin de l'emploi à vie

François Hollande promet que ce sera "LA grande réforme sociale" de son quinquennat : le CPA, le compte personnel d’activité, devrait voir le jour en 2017. Un rapport a été remis hier au gouvernement par France Stratégie sur le sujet. Il s'agit de créer une sécurité sociale professionnelle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Remise du rapport de France Stratégie au Premier ministre concernant le compte personnel d'activité © Maxppp)

Un peu comme il existe une couverture maladie, il y aurait une couverture professionnelle. Lorsque l'on travaille, on cumule des droits. Il s'agirait de les regrouper sous un seul et même compte : droits à la formation, mais aussi droits liés à la pénibilité et pourquoi pas ceux de l'assurance chômage, du compte épargne temps ou de l'épargne salariale...

Tous seraient réunis au sein du compte personnel d'activité. Le détail n'est pas encore fixé.

Mais surtout, ce compte serait ouvert à vie. Tous ces droits nous suivraient quelque soit notre parcours professionnel, nos changements d'entreprises, nos périodes de chômage... Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Le CPA serait ouvert dès 16 ans, voire avant si l'on est apprenti. C’est ce que propose le rapport remis hier par France Stratégie, un groupe de réflexion lié au gouvernement.

Non seulement on pourrait emmener ses droits avec soi tout au long de sa carrière. Mais ces droits seraient convertibles. France Stratégie suggère un système de points, un peu comme ceux d'une carte fidélité, points utilisables selon les besoins. Par exemple, les jours du compte épargne temps pourraient être transformés en heures de formation. Ce sont des pistes. Tout reste à encore discuter.

Ce n'est plus du tout adapté à la réalité du marché du travail. Notre système social s'est construit sur l'idée que le travail c'est un emploi stable, à temps plein. C’est de moins en moins vrai. La vie professionnelle est faite d'interruptions de carrière, de périodes sans emploi, de changement de métiers. C'est le cas de 4 actifs sur 10 aujourd'hui. De 7 femmes sur 10 même.

 

Pour les salariés, c'est de plus en plus de contrats précaires. Plus de 80% des embauches se font en CDD, en grande majorité avec des contrats de moins d'un mois. Il y a de plus en plus de travailleurs indépendants. Cela représente 11% de l'emploi au total. Enfin, de plus en plus de gens cumulent plusieurs emplois. C'est encore faible, moins de 3.5% de la population active, mais cela progresse, notamment chez les plus jeunes et les plus diplômés.

Cela semble utopique. Le chantier est colossal. Le compte personnel d'activité sera au menu de la conférence sociale le 19 octobre, discuté entre patronat et syndicats, puis inscrit dans la loi en 2016. Si le calendrier est tenu, janvier 2017 devrait être le début de son entrée en vigueur. Mais le début seulement. Pas certain que la grande réforme sociale promise par François Hollande soit pleinement appliquée avant la fin du quinquennat.

(Remise du rapport de France Stratégie au Premier ministre concernant le compte personnel d'activité © Maxppp)