Le monde est à nous, France info

On n'est jamais mort en politique : le retour de Joe Biden

La planète tourne et nous posons ce matin le doigt à Washington, où Joe Biden a fait toute sa carrière. Le candidat de 77 ans vient de remporter une série de victoires aux primaires démocrates, alors qu’on le donnait quasi perdant. Qui est ce Joe Biden qui affronte désormais Bernie Sanders pour la candidature démocrate ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Joe Biden en campagne en Californie, en 2020.
Joe Biden en campagne en Californie, en 2020. (GRÉGORY PHILIPPS / FRANCE-INFO)

Le soir du fameux "Super Tuesday", Joe Biden déclare que "les médias avaient déclaré la mort de ma candidature, eh bien non, je suis bien vivant". On lui donne déjà le surnom de "come-back kid", le garçon qui revient, surnom prestigieux puisque c’était celui de Bill Clinton, revenu en force en 92 lors de la primaire démocrate. Joseph Robinette Biden, c’est ce monsieur de 77 ans à la démarche lente, aux cheveux blancs, un peu gaffeur, très élégant, qu’on a surtout vu en photo derrière quelqu’un de vraiment, vraiment très connu : Barack Obama, dont il a été le vice-président pendant 8 ans.  

C’était donc le bras droit d’Obama, mais il n’a pas fait que ça de sa vie. Non, il a l’une des plus longues et prestigieuses carrières politiques des Etats-Unis.

Une vie ponctuée de drames

En 1972, il est élu au Sénat. Il a 30 ans, et représente un petit Etat, le Delaware. Un mois plus tard, sa vie prend une tournure tragique, il perd sa femme et sa fille dans un accident de voiture. Ses deux fils Beau et Hunter sont blessés, et c’est à leur chevet à l’hôpital qu’il prête serment. En 2015, nouveau drame, Beau, procureur du Delaware, meurt d’un cancer du cerveau. Joe Biden se relève, comme toujours. Il mène une carrière de démocrate centriste, favorable au droit à l’avortement, proche des communautés noires et des ouvriers qui ont d'ailleurs massivement voté pour lui mardi. À Barak Obama, il apporte une expérience du Congrès, et des relations internationales, dont il est spécialiste. Il gagne une image de sage, de modéré. Bref, tout l’inverse de Trump.  

Trump déteste Biden

C’est de son dernier fils Hunter que vient le scandale ukrainien qui a déclenché la procédure de destitution de Trump. Trump déteste Biden, et passe ce fameux coup de fil en Ukraine pour tenter de faire tomber son fils, qui a des intérêts à Kiev. Échec de la tentative, mais aussi de la destitution. On peut dire match nul désormais. D’ailleurs, Trump a félicité Biden mercredi soir.  

Le seul qui garde le silence, pour le moment, s’appelle Barak Obama. Le moment venu, son soutien sera probablement décisif. Mais c’est encore trop tôt pour l’icône, qui attend de voir si Biden dépasse vraiment Bernie Sanders

Joe Biden en campagne en Californie, en 2020.
Joe Biden en campagne en Californie, en 2020. (GRÉGORY PHILIPPS / FRANCE-INFO)