Le monde est à nous, France info

En Italie, qui sont les Sardines ?

À la veille des élections régionales dans la région de Bologne, un mouvement apolitique a choisi la Sardine comme symbole. Pourquoi ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La manifestation des \"Sardines\", le 23 janvier 2020 à Bibbiano, une commune de la province de Reggio d\'Émilie dans la région Émilie-Romagne en Italie.
La manifestation des "Sardines", le 23 janvier 2020 à Bibbiano, une commune de la province de Reggio d'Émilie dans la région Émilie-Romagne en Italie. (ROBERTO BRANCOLINI / MAXPPP)

Elles étaient plusieurs dizaines de milliers, dimanche 19 janvier à Bologne en Italie. Serrées, en silence, avec le sourire, et une très forte détermination. De qui parle-t-on ? Des Sardines. Oui, serrées comme des sardines pour dire non à l’extrême droite, et se montrer fortes, nombreuses, décidées à empêcher la région de tomber ce week-end dans le camp de la ligue d’extrême droite lors des élections qui vont s’y dérouler. Il y a eu Rome, mais aussi Milan, Florence, Naples. À chaque fois de plus en plus de monde, à chaque fois une organisation simple et efficace, une page Facebook, une heure, un lieu. 

Ce mouvement est très jeune, comment s’est-il organisé ?  

C’est un mouvement qui est né à la mi-novembre, créé par quatre trentenaires italiens qui ne veulent pas laisser le champ libre au dirigeant de l’extrême droite, Matteo Salvini. Lui convoque aussi des foules, c’est bruyant, haineux, de longs discours et des drapeaux. En réponse, ils ont choisi la Sardine. Parce que les sardines sont serrées dans leur boîte et qu’elles sont silencieuses dans la mer, les rassemblements sont simples : le plus de monde possible, serré au maximum, souvent en silence, sauf quand retentit l’hymne national ou le fameux Bella Ciao. À A chaque fois que La ligue, le mouvement de Salvini, annonce un rassemblement, les sardines organisent le leur, dans la même ville. Sans jamais insulter quiconque, c’est un mot d’ordre.

Est ce que les Sardines sont en train de devenir un mouvement politique ?  

Pas pour le moment. Les sardines se tiennent volontairement à distance des partis italiens, même si la gauche tente de les approcher. Il s’agit au contraire de montrer qu’il y a dans le pays des milliers de gens épuisés par les discours de haine et d’invective. Et par l’instabilité politique. Mais les hommes politiques, eux, observent avec attention. Matteo Salvini ne les attaque pas. Il se contente de poster sur twitter des photos de chats mangeant des sardines.  

La manifestation des \"Sardines\", le 23 janvier 2020 à Bibbiano, une commune de la province de Reggio d\'Émilie dans la région Émilie-Romagne en Italie.
La manifestation des "Sardines", le 23 janvier 2020 à Bibbiano, une commune de la province de Reggio d'Émilie dans la région Émilie-Romagne en Italie. (ROBERTO BRANCOLINI / MAXPPP)