Le monde est à nous, France info

Au Danemark, un "super zizi" sème la zizanie

Au Danemark, un dessin animé diffusé sur la chaîne de télévision publique fait scandale : il met en scène un personnage, John Dillermand, doté du "plus long zizi du monde".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un extrait de l\'émission \"John Dillermand\" sur la chaîne publique de télévision du Danemark
Un extrait de l'émission "John Dillermand" sur la chaîne publique de télévision du Danemark (CAPTURE D'ÉCRAN DRTV)

C'est un petit bonhomme en pâte à modeler (réalisé en "stop motion", comme dans Wallace et Gromit). John Dillermand est un peu enrobé, il porte un maillot de corps à rayures rouges et blanches, une belle moustache, il a des yeux ronds comme des billes, il n'est pas très doué... Mais sa vraie particularité, c'est son zizi ! Les Danois disent un " Willy".

Un zizi qui s'enroule, qui s'allonge, qui fait ressort

Lui aussi rayé rouge et blanc (rien de réaliste !), ce zizi ressemble à la queue du Marsupilami, qui serait portée par devant. Comme elle, il s'allonge, il s'enroule, il fait ressort. C'est un "superpouvoir" en somme, avec lequel John fait plein de choses intéressantes, un peu comme l'inspecteur Gadget : il s'en sert comme canne à pêche, pour s'envoler dans le ciel, pour arrêter les voitures ou comme fouet pour faire fuir un méchant lion.

Mais de temps en temps aussi, ce zizi-là n'en fait qu'à sa tête: il casse un vase ou attrape la glace qu’un enfant s'apprêtait à déguster. Comme le dit le générique, "il n’y a rien que John ne puisse faire" avec son appendice.

Cette série humoristique en treize épisodes, destinée aux 4 à 8 ans, est diffusée sur Ramasjang, la chaîne pour enfants du groupe de télévision publique DR, l'équivalent de France Télévisions. 

Mais cette célébration de la masculinité a du mal à passer. Si certains parents rient beaucoup avec leurs enfants, et s'en amusent même dans la vraie vie...

... D'autres demandent la démission des responsables du programme.
Car même dans ce pays scandinave ultra-progressiste qu'est le Danemark, les conservateurs dénoncent une série "inappropriée". La page Facebook de l'émission est pleine de commentaires outrés.

La domination du pénis ?

Un député d'extrême-droite, membre du Parti populaire danois (Dansk Folkeparti), s’est emparé du sujet : "Je ne pense pas que regarder les parties génitales des hommes adultes devrait être transformé en quelque chose de commun pour les enfants. C’est ça le service public ?"

Dans une société danoise secouée elle aussi par le phénomène #MeToo, les féministes s'interrogent : car forcément, le héros est un homme, forcément son pouvoir, c'est son pénis. Un enseignant de l’université explique que ce parti-pris perpétue l’idée d’une société patriarcale, normalise la "culture de vestiaires" et la domination masculine… "C’est censé être drôle, dit-il. Donc c’est considéré comme inoffensif. Mais ça ne l’est pas."

Une tradition danoise décomplexée

La chaîne répond qu'elle a travaillé en amont avec une psychologue pour enfants.
Que c'est son rôle de répondre à la curiosité des plus jeunes à un âge où l'on aime être nu et où l'on s'intéresse à son corps. Et qu'il s'agit moins de faire de l'éducation sexuelle que de rire. 

Une spécialiste de l'éducation explique que ce programme s'inscrit parfaitement dans cette tradition décomplexée qu'ont les Danois de repousser les limites. Et surtout que la polémique ne repose que sur le regard des adultes, pour qui le pénis est forcément sexualisé, alors les enfants ont une perspective totalement différente.

L'an dernier, le groupe de télévision publique avait déjà fait parler de lui avec l’émission "Ultra strips down", où des ados âgés de 11 à 13 ans posaient des questions à propos de corps d’adultes qui posaient nus devant eux.

Pour l’instant, la chaîne n’a pas prévu de déprogrammer le dessin animé John Dillermand.

Un extrait de l\'émission \"John Dillermand\" sur la chaîne publique de télévision du Danemark
Un extrait de l'émission "John Dillermand" sur la chaîne publique de télévision du Danemark (CAPTURE D'ÉCRAN DRTV)