Le monde est à nous, France info

A peine découvert, le mystérieux monolithe de l'Utah a disparu

C'est l'attraction de cette fin d'année aux Etats-Unis : l'apparition, puis la disparition  d'un mystérieux monolithe de métal au fond d'un canyon du désert de l'Utah.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le mystérieux monolithe de métal au fond d\'un canyon du désert de l\'Utah.
Le mystérieux monolithe de métal au fond d'un canyon du désert de l'Utah. (UTAH DEPARTMENT OF PUBLIC SAFETY HANDOUT / MAXPPP)

L'histoire commence le 18 novembre, sur les terres rouges d'un désert de l'Utah, le Red Rock Desert. Autrement dit, au milieu de nulle part. Des gars du coin, membres du bureau d'aviation local, survolent la zone en hélicoptère pour aider au recensement des mouflons d'Amérique. Quand ils aperçoivent un drôle d'objet au fond d'un canyon : une sorte de grand poteau en acier, qui brille au soleil.

Ils descendent sur place. La base du monolithe est bien enfoncée dans la roche. La structure, triangulaire, s'élève à plus de 3 mètres 70. On se croirait dans 2001, l'Odyssée de l'espace.

En ces temps de pandémie difficiles pour le moral, il faut peu de choses pour que l'imagination s'emballe. Est-ce une manifestation extra-terrestre ? Une oeuvre artistique ? L'hommage d'un fan de Stanley Kubrick ? Le département de la sécurité de l'Utah n'a pas la réponse, mais il publie, non sans humour, un communiqué en forme de rappel : "il est illégal d'installer des structures ou des œuvres d'art sans autorisation sur les terres publiques, quelle que soit la planète d'où vous venez".

Sur la piste des coordonnées GPS

Exactement ce qu'il fallait pour alimenter les rumeurs ! En quelques jours, le monolithe devient l'objet d'un nouveau culte. Des petits malins finissent par trouver ses coordonnées GPS, que les fonctionnaires n'avaient pas voulu révéler, par crainte de vol ou de dégradations. On se les partage sous le manteau et les curieux déboulent avec leur smartophone et leurs chaussures de rando dans le Red Rock Desert, qui n'avait jamais vu passer autant de monde.

Au gré des différentes vidéos, on voit que la colonne est creuse, non aimantée, bien jointée au sol avec de la silicone. Elle est constitutée de trois pièces différentes qui tiennent par des rivets. C'est décevant mais il faut se rendre à l'évidence : elle ressemble plus à un objet bien pensé par un terrien qu'à un élément venu de l'au-delà. "It's a good job !", disent les visiteurs. 

"Il y a des routes pas loin, mais ramener le matériel pour découper la roche, ramener le métal, faire tout ça dans cet endroit perdu, c'est réellement captivant", dit un porte-parole du département de la sécurité publique au New York Times.

Qui a retiré le monolithe ?

Sauf que personne n'a le temps de temps de savoir précisément d'où vient l'étrange monolithe, parce qu'il a tout simplement disparu. Le samedi 28 novembre au matin, des randonneurs ne trouvent plus sur place qu'un petit triangle de métal et une partie de ses fondations. L'étrange colonne s'est évanouie. Un vrai scénario de science fiction.

Au bureau de l'aménagement du territoire, les fonctionnaires de l'Utah jurent qu'ils n'y sont pour rien : "Nous n'enquêtons pas sur les délits impliquant la propriété privée, dit même leur communiqué. C'est du ressort du bureau du shérif local".

Mais qui a donc planté ce monument en pleine désert ? La colonne ressemble beaucoup aux oeuvres d'un sculpteur, John McCracken, qui a habité dans l'Etat voisin du Nouveau-Mexique. Un original, auteur d'oeuvres minimalistes, grand lecteur de science-fiction, qui croyait aux extraterrestres et comptait parmi ses amis, ça ne s'invente pas, l'acteur aux oreilles pointues incarnant le lieutenant Spock dans Star Strek.

Son fils rapporte d'ailleurs au New York Times cette conversation familiale, lors d'une soirée de mai 2002 : "Nous étions debout dehors à regarder les étoiles et il a dit quelque chose de ce genre, qu'il aimerait laisser ses œuvres d'art dans des endroits éloignés pour les découvrir plus tard. Il était inspiré par l'idée que des visiteurs extraterrestres laissent des objets qui ressemblent à son travail, ou que son travail leur ressemble".

John McCracken aurait très bien pu installer son oeuvre sans en parler en personne, pour qu'elle soit découverte plus tard. Sauf qu'il y a un petit grain de sable dans ce scénario : l'analyse des photos satellites de Googlemaps montre que l'oeuvre est apparue dans le désert en 2016, cinq ans donc après la mort de John McCracken. De quoi alimenter encore un peu plus les rumeurs. Vous croyiez vraiment avoir tout vécu en 2020 ? 

Le mystérieux monolithe de métal au fond d\'un canyon du désert de l\'Utah.
Le mystérieux monolithe de métal au fond d'un canyon du désert de l'Utah. (UTAH DEPARTMENT OF PUBLIC SAFETY HANDOUT / MAXPPP)