Le monde de Marie, France info

Le monde de Marie. L'équipe de hockey féminine unifiée avec le Nord fait grincer des patins en Corée du Sud

Tous les jours, Marie Colmant revient sur un sujet passé (presque) inaperçu. Mercredi, l'arrivée de sportives nord-coréennes aux prochains JO d'hiver met dans l'embarras l'équipe féminine de hockey de Corée du sud. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des joueuses sud-coréennes et nord-coréennes, lors d\'une rencontre dans le cadre de la division II du championnat du monde féminin, le 6 avril 2017 à Gangneung (Corée du Sud).
Des joueuses sud-coréennes et nord-coréennes, lors d'une rencontre dans le cadre de la division II du championnat du monde féminin, le 6 avril 2017 à Gangneung (Corée du Sud). (JUNG YEON-JE / AFP)

C’est décidé, des sportifs nord-coréens pourront participer aux prochains Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée du Sud. Ce rapprochement des deux Corées par le sport apparaissait comme une séduisante initiative de réconciliation entre les deux pays. Tout comme l’idée de faire défiler les sportifs des deux Corées sous une seule et même bannière lors de la marche olympique.

On se réjouissait un peu pour les sportifs nord-coréens qui avaient là une opportunité de rencontrer d’autres athlètes. Mais ce qu’on ne savait pas, c’est que ces athlètes viendraient en remplacement de certains athlètes sud-coréens. C’est le cas par exemple de l’équipe féminine de hockey sur glace sud-coréenne choisie pour accueillir dans ses rangs des hockeyeuses du Nord.

La diplomatie avant tout

Les filles du Sud sont furax.On les comprend, elles ont de bonnes raisons pour cela. La première tient dans une déclaration regrettable du Premier ministre sud-coréen, qui expliquait, il y a quelques jours, que l’équipe féminine de hockey était bien placée pour intégrer d’autres sportifs, puisqu’elle n’avait aucune chance de médaille. Précisons tout de suite qu’il s’est excusé depuis. Mais trop tard pour les hockeyeuses sud-coréennes qui prennent ça comme une claque teintée d’une bonne dose de misogynie, d’autant qu’il n’a jamais été question d’intégrer des sportifs nord coréens à l’équipe masculine de hockey.

Il faut ajouter à cela les efforts, les entraînements intensifs de ces gamines qui depuis deux ans ne visent qu’un but, les Jeux, qui se sentent d’un coup dépossédées à la dernière minute, et qui se voient passer les matches sur le banc, sacrifiées au nom de la diplomatie.

Le sort réservé à cette équipe féminine de hockey ne passe pas du tout en Corée du Sud, où elles bénéficient d’un soutien populaire inversement proportionnel à la cote de popularité du Premier ministre. D’autres font remarquer que cette réconciliation par le sport entre les deux pays passe avant tout sentiment personnel.

Des joueuses sud-coréennes et nord-coréennes, lors d\'une rencontre dans le cadre de la division II du championnat du monde féminin, le 6 avril 2017 à Gangneung (Corée du Sud).
Des joueuses sud-coréennes et nord-coréennes, lors d'une rencontre dans le cadre de la division II du championnat du monde féminin, le 6 avril 2017 à Gangneung (Corée du Sud). (JUNG YEON-JE / AFP)