Le monde de Marie, France info

Le monde de Marie. Aux États-Unis, le pasteur William Barber veut poursuivre le combat de Martin Luther King

Le pasteur William Barber reprend le flambeau de la "campagne des pauvres", une initiative pour combattre les injustices sociales entamée par Martin Luther King il y a 50 ans. Une campagne qui doit durer 40 jours.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le révérend William Barber durant la Convention nationale démocrate, à Philadelphie (États-Unis), le 28 juillet 2016.
Le révérend William Barber durant la Convention nationale démocrate, à Philadelphie (États-Unis), le 28 juillet 2016. (MAXPPP)

William Barber se souvient parfaitement de ce jour d’avril 1968, quand la télévision annonce l’assassinat du révérend King. Il se souvient des cris de sa mère, des pleurs de son père. Aujourd’hui, cet homme de 55 ans, pasteur de l’église de Greenleaf, en Caroline du Nord, veut continuer les combats de Martin Luther King, et en particulier ceux qu’il préparait juste avant sa mort, pour éradiquer la pauvreté systémique qui, selon lui, était indissociable du racisme aux États-Unis.

140 millions de pauvres aux États-Unis

Il faut dire que 50 ans après la mort du révérend King, la situation ne s’est pas tellement arrangée et les chiffres sont redoutables : il y aurait 140 millions de pauvres aux États-Unis aujourd’hui selon le pasteur Barber. Il réclame, à l’instar de Martin Luther King, 50 ans plus tôt, un plan Marshall pour les pauvres. 

Il y a 50 ans, Luther King demandait des salaires décents, un revenu minimum pour les plus pauvres et les invalides et une couverture santé pour tous. En 2018, William Barber va plus loin, en réclamant en plus l’annulation de la dette pour les étudiants, la restauration de la loi sur le droit de vote et la fin de l’incarcération de masse pour les jeunes noirs, espérant ainsi réveiller le pays et lancer le débat.

Des arrestations durant la première manifestation

C’est toute l’idée de la "Poor’s people campaign" ("la campagne des pauvres"), un vaste mouvement d’action sociale interracial pour combattre les injustices économiques aux États-Unis. Le pasteur Barber a lancé lundi 14 mai la campagne qui se déroulera pendant 40 jours. Tous les lundis, les militants se retrouveront dans la rue pour discuter de tous les aspects de la pauvreté, avec les gens concernés, les mères célibataires, les vétérans, les gens qui souffrent d’un handicap etc.. Ils se retrouveront tous le 23 juin prochain à Washington pour un rallye national cette fois devant le Capitol. Les premières manifestations ont donc eu lieu lundi 14 mai à Washington, mais aussi en Caroline du Nord, en Californie, dans le Missouri. Bilan de la journée : 1 000 arrestations dont le pasteur William Barber.

Le révérend William Barber durant la Convention nationale démocrate, à Philadelphie (États-Unis), le 28 juillet 2016.
Le révérend William Barber durant la Convention nationale démocrate, à Philadelphie (États-Unis), le 28 juillet 2016. (MAXPPP)