Le monde de Marie, France info

Le monde de Marie. A Moscou, un ex-ministre de Vladimir Poutine tombé en disgrâce condamné pour corruption

Tous les jours, Marie Colmant revient sur un sujet passé (presque) inaperçu : aujourd'hui, la condamnation d'Alexeï Oulioukaïev, ex-ministre de l'Economie de Vladimir Poutine, à huit ans de détention dans une colonie pénitentiaire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Alexeï Oulioukaïev, ex-ministre de l\'Economie, à son procès au tribunal de Moscou (Russie), le 15 décembre 2017.
Alexeï Oulioukaïev, ex-ministre de l'Economie, à son procès au tribunal de Moscou (Russie), le 15 décembre 2017. (MAXIM ZMEYEV / AFP)

Il était le ministre de l’Economie de Vladimir Poutine, l’avocat d’une économie russe libérale : Alexeï Oulioukaïev a été condamné vendredi 15 décembre pour corruption. Responsable gouvernemental des plus haut placés de 2013 à 2016, il avait été arrêté en octobre 2016 et il a été condamné à une peine de huit ans de détention dans une colonie pénitentiaire à régime sévère. Une peine assortie d'une amende de 2,2 millions de dollars et de la saisie de tous ses biens, pour avoir sollicité et reçu un pot de vin de 2 millions de dollars.

Alexeï Oulioukaïev, lui, dénonce une affirmation mensongère et une provocation. Ce qu’il ne nie pas en revanche, c’est de s’être opposé à la nationalisation d’une petite compagnie pétrolière. Une suggestion d'Igor Setchine, le patron de Rosneft, une des plus grosses compagnies pétrolières d’Etat, mais aussi un ex-officier des services secrets et aujourd’hui membre de la garde très rapprochée du président Vladimir Poutine. C’est Igor Setchine qui porte les accusations contre Alexeï Oulioukaïev et c’est sur la base de ses déclarations à la police que l’ancien ministre est aujourd’hui condamné.

"Il a brandi deux doigts..."

Selon Igor Setchine, qui a refusé de se présenter devant le tribunal, l’ex-ministre de l’Economie qui s’opposait effectivement au rachat d’une compagnie par l’Etat, aurait sollicité un pot de vin au cours d’une partie de billard. "Alexeï Oulioukaïev m’a regardé et il a brandi deux doigts, c’est comme ça que j’ai compris qu’il me demandait deux millions de dollars", témoigne Igor Setchine. Quelques semaines plus tard, Igor Setchine remet à Alexeï Oulioukaïev un panier débordant de saucisses artisanales, de gibier et de charcutaille. Sous les saucisses, un gros sac de papier qui contient deux millions de dollars en liquide. Ce que Alexeï Oulioukaïev ne sait pas, c’est que l’échange est enregistré et filmé. Au tribunal, il affirme qu’il ne savait pas que le sac contenait de l’argent et qu’il pensait que c’était des bouteilles de vin. Malgré cet échange qui révélait, au passage, les pratiques d’une certaine élite russe qui achète des services, Igor Setchine ne sera pas inquiété. Et sera même soutenu à demi mot par Vladimir Poutine qui fera remarquer qu’il n’a enfreint aucune loi. Juste avant d’être condamné pour ce qu’il considère comme une condamnation à mort, Alexeï Oulioukaïev a eu ces mots : "L’histoire m’acquittera."

Alexeï Oulioukaïev, ex-ministre de l\'Economie, à son procès au tribunal de Moscou (Russie), le 15 décembre 2017.
Alexeï Oulioukaïev, ex-ministre de l'Economie, à son procès au tribunal de Moscou (Russie), le 15 décembre 2017. (MAXIM ZMEYEV / AFP)