Le monde d'Elodie, France info

Salif Keita : "Si j'étais devenu enseignant j'aurais fait cours à 40 personnes par an, musicien je parle à des millions de personnes"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, le chanteur Salif Keita.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Salif Keita chez lui, sur son île au milieu du fleuve Niger, à la sortie de Bamako, le 26 juillet 2018
Salif Keita chez lui, sur son île au milieu du fleuve Niger, à la sortie de Bamako, le 26 juillet 2018 (FRANÇOIS-XAVIER FRELAND / FRANCE-INFO)

Un autre blanc, c'est le titre du dernier album de Salif Keita. Le chanteur malien, albinos, a dû se battre toute sa vie, il est aujourd'hui considéré comme "la voix d'or" de l'Afrique. 

Prince mandingue, sa naissance a fait scandale, on lui a même attribué des pouvoirs maléfiques, son père lui même l'a rejeté. "J'ai vécu mon enfance avec détermination. Si je suis né différent, Dieu a voulu que j'assume, et c'est ce que j'ai fait. J'ai supporté, parce que quand on est différent, il faut montrer qu'on l'est de manière positive. Dans mon pays, on tue les albinos, alors j'ai dû m'imposer dès l'école avec les enfants."

Dans la vie, je n'ai pas fait de cadeau parce que je savais que ce n'était pas facile d'être blanc au milieu de noirs. Il fallait que je me batte.

Salif Keita

à franceinfo

Salif Keita décide ensuite de devenir chanteur, ce qui va définitivement acter le rejet de sa famille. "De toute façon, à partir du moment où je suis ce que je suis, albinos, différent, il faut s'attendre à tout. Mon père ne voulait pas, mais il fallait que j'assume. Je viens d'une famille noble, mais comment l'être quand tu as le choix entre la délinquance et la musique ? Je crois qu'il est plus noble d'être musicien que délinquant."

La musique pour transmettre

Salif Keita est devenu musicien pour apprendre aux gens, pour éduquer. "Je voulais être enseignant, mais si je l'étais devenu, j'aurais fait cours à 40 personnes par an, maximum. Là je suis devenu musicien, je parle à des millions de personnes. Et la musique m'a aussi apporté la confiance en moi. Je suis arrivé à vivre de la musique, et je me suis rendu utile pour la cause des albinos."

Sa fille, malvoyante et également atteinte d'albinisme, est aujourd'hui athlète, double championne du monde et double championne paralympique.

Le jour où je l'ai emmenée, j'étais très inquiet parce que j'ai tellement souffert avec ce problème. Elle a trouvé de l'amour ici, elle a été encouragée, je suis tellement fier d'elle !

Salif Keita

à franceinfo

Un autre blanc, le dernier album de Salif Keita, est sorti en octobre dernier.

Salif Keita chez lui, sur son île au milieu du fleuve Niger, à la sortie de Bamako, le 26 juillet 2018
Salif Keita chez lui, sur son île au milieu du fleuve Niger, à la sortie de Bamako, le 26 juillet 2018 (FRANÇOIS-XAVIER FRELAND / FRANCE-INFO)