Le monde d'Elodie, France info

Manu Katché : "Avec Peter Gabriel ou Sting, il y a un vrai échange humain, et j'en suis fier"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, le batteur Manu Katché.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Manu Katché sur scène à Téhéran lors du festival Fajr Music, le 18 août 2018
Manu Katché sur scène à Téhéran lors du festival Fajr Music, le 18 août 2018 (ATTA KENARE / AFP)

Il a joué aux côtés les plus grands : Francis Cabrel, Jean-Jacques Goldman, Mireille Mathieu, mais aussi et surtout Dire Straits, Peter Gabriel ou Sting. Manu Katché a sorti début février The Scope, son 10e album. 

Un album qui s'est fait très vite : "Je suis très fier d'avoir pu le faire de cette manière-là. Il y avait beaucoup de travail en amont, une première session qui ne m'a pas plu, on a tout effacé, et finalement on est arrivé à The Scope aujourd'hui."

Un rêve de sportif

Enfant, Manu Katché ne se dirigeait pourtant pas vers la musique, mais vers le sport. "J'ai fait un peu de rugby, j'ai dû arrêter à cause d'un rhumatisme articulaire aigu. Du coup je me suis tourné vers l'athlétisme, et j'étais plutôt doué, puis pareil on m'a conseillé d'arrêter. Et là, ma mère a eu l'idée de me mettre au piano. Puis la batterie est arrivée."

En jouant de la batterie, j'avais l'impression d'être dans mon élément. Je m'asseyais, et le rapport à l'instrument était évident.

Manu Katché

à franceinfo

Le déclic Peter Gabriel

L'artiste britannique va le choisir pour jouer sur l'album So, une collaboration un peu difficile au début. "Souvent, on demande aux musiciens français de jouer comme les anglo-saxons, en faisant une sorte de copie. Et lui me dit : 'Vas-y, joue'. Moi je suis un peu bloqué. Il vient dans la cabine, face à moi, demande à l'ingénieur du son d'envoyer la bande, et il se met à dancer comme les Africains, bras en l'air, jambes écartées. Je ne le connaissais que depuis 15 jours, et il ose danser comme ça devant moi, ça a provoqué un déclic et je me suis lâché. C'est là que j'ai commencé à cerner un peu ce qu'était mon style."

Alors qu'il pensait faire une collaboration unique, il reste finalement avec Peter Gabriel. "En fait, je pense que dans la proposition que je lui faisais, ce n'était pas que de la musique. C'était aussi une proposition culturelle et humaine. Aujourd'hui j'en suis très fier. Le rapport que j'ai avec lui ou Sting, c'est un vrai échange humain. S'ils passent à Paris, on va déjeuner et on discute de tout, et ça pour moi c'est une belle réussite." 

J'ai pu exporter ce que je suis culturellement, un franco-français parisien, et c'est peut-être ce dont ils avaient besoin, et que j'ai réussi à transcrire via mon jeu de batterie.

Manu Katché

à franceinfo

Un rejet total de l'intolérance

Ce qui définit Manu Katché, c'est ce combat permanent contre la haine de l'autre. "Moi je n'ai pas souffert du tout, je n'ai pas eu de problème de... Je déteste ce mot, mais d'intégration. Mais le regard des autres, la petite phrase qui blesse, je trouve ça intolérable. Si tout à coup plutôt que de faire ça on balançait un petit sourire, ce serait beaucoup plus simple de vivre ensemble."

 Manu Katché est actuellement en tournée jusqu'au 25 avril 2020 pour son album The Scope.

Manu Katché sur scène à Téhéran lors du festival Fajr Music, le 18 août 2018
Manu Katché sur scène à Téhéran lors du festival Fajr Music, le 18 août 2018 (ATTA KENARE / AFP)