Le monde d'Elodie, France info

Lisa Simone : "Chanter avec ma mère, une prière réalisée"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, la comédienne et chanteuse américaine Lisa Simone, fille de Nina Simone, pour son nouvel album "In need of love".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Lisa Simone sur scène à Beyrouth lors du festival Holidays 2019, le 19 juillet 2019 
Lisa Simone sur scène à Beyrouth lors du festival Holidays 2019, le 19 juillet 2019  (JOSEPH EID / AFP)

L’enfance de Lisa Simone n’est pas linéaire. Plutôt en mouvement perpétuel, elle suit sa mère Nina Simone au gré de ses concerts ou de ses envies dans le monde, habite chez son père, ou encore sa tante, n’a pas de vrai domicile fixe en réalité, une vraie gageure pour elle de trouver une stabilité morale, mentale et physique : "C’était ma vie. J’ai des cicatrices mais j’ai appris à les honorer et à en être fière parce qu’elles m’ont permis d’être la femme que je suis aujourd’hui".

Malgré cette instabilité géographique, c’est avec beaucoup d’amour qu’elle évoque sa relation avec sa mère ainsi que les problèmes de santé de cette dernière qui ont ponctué leurs vies.

Elle est ma mère. Il y a seulement une personne dans le monde qui appelle Nina Simone Maman

Lisa Simone

à franceinfo

"Bipolaire, maniaco-dépressive, un génie, une révolutionnaire" ce sont les mots pour décrire la femme qui l’a mise au monde. Traumatisée par le rejet vécu dans le sud des Etats-Unis lui renvoyant "ses rêves en plein visage à cause de la couleur de sa peau", Nina Simone a composé avec ce mélange explosif, des expériences malheureuses, des problèmes psychiatriques et n’a malheureusement pas atteint ses objectifs personnels mais elle a aimé sa fille à sa manière : "Ses rêves n’ont pas été réalisés à cause de quelque chose qu’elle ne contrôlait pas, mais elle m’a aimée de la meilleure façon qu’elle a pu".

"Ne pas passer mes cicatrices à mes filles"

Lisa Simone vit sa vie comme tous les enfants du monde : "On fait du mieux qu’on peut pour être un enfant. Quand je regarde maintenant, oui bien sûr mon cœur est lourd". Désormais femme, elle se revoit enfant et se rend compte qu’elle a encore des blessures à soigner, à guérir. Pour elle, cette guérison passe par le fait de libérer ses filles de cette histoire familiale compliquée. In need of love est bien plus qu’un album, c’est celui de la maturité. Son élaboration l’a obligée à se regarder telle qu’elle est, un travail d’introspection la menant à avoir enfin confiance en elle malgré une belle et riche carrière professionnelle. Un album à son image de femme maternelle et épanouie. Lisa Simone parle avec émotion de cet album : "C’est sexy, c’est classe, c’est sacré, c’est joyeux, c’est mon offrande".

 Être "la fille de" n’a évidemment pas été facile pour Lisa Simone qui choisit une carrière artistique après quelques années dans l’armée américaine. Après avoir interprété seule My baby just care for me, elle forme un duo unique avec sa mère avec la chanson Music for lovers le 24 juillet 1999 à Dublin. Un moment inoubliable, "sacré, spécial", qui amènera Nina Simone à cette confession : "Tu as une voix très grande, très incroyable, moi, je ne pense pas que je suis une chanteuse !"

Être soi-même

Quatre ans après, Nina Simone disparaît. Devant se délester d’un passé parfois lourd, Lisa préfère faire la paix avec ce dernier. La méditation l’amène à réfléchir à ce qu’elle va faire de cette transmission plutôt que de poursuivre la voie maternelle. C’est cette déclaration d’amour à la vie qui transpire dans son nouvel album.

Lisa Simone sera en concert au festival Chant d’Elles à Cléon le 29 novembre. Et on la retrouve en 2020 à Noisy-le-Grand, Oberhausbergen ou encore à Nice.

Late Nights production

Lisa Simone sur scène à Beyrouth lors du festival Holidays 2019, le 19 juillet 2019 
Lisa Simone sur scène à Beyrouth lors du festival Holidays 2019, le 19 juillet 2019  (JOSEPH EID / AFP)