Cet article date de plus d'un an.

L'humoriste Pierre Palmade : "J’aime bien mélanger le chic et l’incorrect"

écouter (5min)

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l’invité est Pierre Palmade à qui France 5 va consacrer une soirée spéciale vendredi.

Article rédigé par
Elodie Suigo - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Pierre Palmade lors d'un spectacle en mars 2013. (LIONEL VADAM / MAXPPP)

Pierre Palmade est un homme sur tous les fronts, alors que le monde de la culture souffre des conséquences de l'épidémie de Covid-19. France 5 va consacrer une soirée spéciale à l'humoriste. "La troupe à Palmade s’amuse avec Muriel Robin" sera diffusé vendredi 20 novembre avec en deuxième partie de soirée, son dernier spectacle intitulé Aimez-moi.

"C’est la détresse d’un hyperactif qui ne veut pas s’ennuyer, explique-t-il. Donc je cherche surtout du côté de la télé maintenant puisque la scène nous est interdite". L'acteur confie que le rire lui permet d'avancer dans la vie : "Quand je ris, quand je fais rire, je me sens moins seul. J’ai un vague à l’âme et un spleen. J’ai même une dépression personnelle où je me sens seul dans la vie avec tout le monde sauf avec les gens avec qui je ris. Le rire c’est le seul moment, où je me sens en vie. C’est même plus fort que l’amour".

Cette soirée spéciale a donc un goût particulier pour l’humoriste parce qu’à défaut de mettre les pieds sur une scène, elle concentre les personnes qui l’entourent, l’inspirent et constituent son univers : "Cette troupe, je l’ai créée en 2010 pour ne pas être seul, pour m’entourer de la nouvelle génération. Pour moi, c’est l’avenir du cinéma et du théâtre et Muriel Robin vient s’amuser avec nous".

La scène comme terrain de jeu

Ce Bordelais d’origine rêve, déjà enfant, de jouer dans les grandes pièces parisiennes. Il n’a d’yeux que pour la comédienne Jacqueline Maillan pour qui il écrira d’ailleurs Pièce montée en 1991. "Elle était la reine du Boulevard. Et je me dis : 'C’est ça que je veux faire plus tard !’ C’est faire rire dans une pièce de théâtre."

Je me sens en sécurité quand je suis sur scène. Il ne peut rien m’arriver, la scène est mon bac à sable.

Pierre Palmade

à franceinfo

Au micro d'Elodie Suigo , Pierre Palmade revient sur ses débuts à 19 ans. "J’ai commencé à me faire un petit nom à la télévision" notamment dans l’émission "La Classe" sur France 3 et en faisant des one-man-shows. Il évoque son personnage à ses débuts qui finalement lui ressemble : "Il y a un côté bourgeois-délinquant, déluré. C’est-à-dire que j’ai eu une éducation à laquelle je tiens. Elle me donne peut-être une certaine élégance dans ma façon de parler. Je ne suis jamais grossier ni vulgaire. Et puis, il y a un côté un peu plus trash chez moi parce que j’aime bien mélanger les deux : le chic et l’incorrect."

Et puis, Muriel Robin débarque dans le paysage humoristique. "Elle est arrivée comme une bombe atomique dans les années 1990, raconte Pierre Palamade. On a écrit les sketches ensemble." Et l'humorite raconte son amitié avec Muriel Robin, leur jolie connivence à deux mains pour un spectacle pour elle, suivi de l’écriture de la pièce Ils s’aiment (1996) qu’il joue aux côtés de Michèle Laroque. Un énorme succès. Il estime que c'est à ce moment que les regards qu’on lui porte changent : "Le public m’a vraiment aimé sur cette aventure-là".

"Je suis fier de me battre"

Le succès a frappé à la porte de Pierre Palmade. Ce grand timide, qui aime bien se faire remarquer en étant drôle, croise aussi la route des addictions. Quand les lumières sont éteintes, une solitude l’envahit et ce tourbillon lui fait perdre pied : "Cette solitude qui m’a fait errer dans les nuits parisiennes pendant trop d’années. Mais ça va ! Maintenant, j’ai décidé de dormir la nuit ". Ce sera un long combat pour enfin atteindre un bien être intérieur et une nouvelle vie. Pierre Palmade a maintenant le regard vers l’avenir : "Je suis surtout heureux d’avoir des pulsions de vie et de ne pas être autodestructeur. Je suis fier de me battre et je la gagnerai la partie. J’ai vu Jean Marais à la fin de sa vie et je me suis dit :’ Je veux vieillir comme ça, en vieux sage’ Donc j’en prends le chemin".

Je suis heureux d’aller bien. D’aller mieux. J’aimerais qu’on se souvienne de moi que pour le rire que je suscite

Pierre Palmade

à franceinfo

La réouverture des salles de spectacles n’étant pas encore d’actualité, vous pouvez noter que Pierre Palmade est dans les starting-blocks pour son nouveau bébé : Pierre Palmade joue ses sketches.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.