Le monde d'Elodie, France info

Jacob Banks : "J'ai toujours en moi l'envie de rendre mes parents fiers"

Tous les jours une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, le chanteur Jacob Banks .

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jacob Banks sur scène à New York le 23 octobre 2018
Jacob Banks sur scène à New York le 23 octobre 2018 (THEO WARGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Un grain de voix magnifique, des textes poignants sur des notes de gospel, soul, blues, électro, hip-hop : Jacob Banks a déboulé sur la scène musicale avec Village, un album habité de diverses influences. Le titre de l'album est tiré d’un proverbe africain rappelant ses origines "Il faut tout un village pour élever un enfant"

Du Nigéria à l'Angleterre

Jacob Banks est un artiste passionné qui vit à 100 à l'heure pour son métier. "En tant qu'artiste, je pense que mon travail, c'est d'accompagner les gens et pour bien faire mon travail, il faut que je sois honnête avec moi-même. Toutes les chansons qui sont dans l'album sont très vraies et réelles."  

Jacob Banks est né au Nigeria. À 13 ans il déménage à Birmingham en Angleterre, élevé par un père apiculteur et une mère infirmière Jacob Banks a énormément appris de ses parents. "Chaque fois que je chante, j'ai toujours en moi l'envie de rendre mes parents fiers du don que j'ai, de cette voix."    

Je n’avais pas encore entendu un chanteur chanter ce que je voulais chanter. Il a fallu que mon meilleur ami décède et que ma maison soit cambriolée pour que je me lance

Jacob Banks

à franceinfo

Il quitte tout pour se consacrer à la musique. "J’ai négocié, j’avais fini mes études,  j’avais fait mes preuves, Je leur ai dit 'donnez-moi une année' et je ne suis jamais revenu sur ma parole."  

"J'ai toujours aimé la musique"

Sa passion pour la musique Jacob Banks l'a toujours eue d’aussi loin qu’il s’en souvienne : "j’ai toujours aimé la musique, j’avais un walkman, j’adorais chanter des chansons qui passaient à la radio, tout ce qui me rendait heureux."    

Des marques comme Puma ou encore Givenchy lui ont déjà mis le grappin dessus. "Je n’ai pas toujours envie de m’associer avec des marques, mais c’est une chose très importante. Lorsque j’étais jeune, je ne voyais pas des gens comme moi dans ces publicités donc c’est une sorte de représentation des gens comme moi, qui me ressemblent, qui peuvent être associés à des marques."

Jacob Banks sur scène à New York le 23 octobre 2018
Jacob Banks sur scène à New York le 23 octobre 2018 (THEO WARGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)