Le monde d'Élodie, France info

Dany Brillant : "Charles Aznavour m'avait dit qu'il me surveillait"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l’acteur et chanteur Dany Brillant qui rend hommage à Charles Aznavour dans son dernier disque.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Dany Brillant lors de l\'hommage national à Charles Aznavour, le 5 octobre 2018 à Paris
Dany Brillant lors de l'hommage national à Charles Aznavour, le 5 octobre 2018 à Paris (LUDOVIC MARIN / AFP)

Pour Dany Brillant, La bohème "c'est la base de l'univers de Charles Aznavour" et bien entendu sa "chanson la plus emblématique", celle d'un homme parti de rien pour aller très loin, "en connaissant la gloire de son vivant". Dany Brillant a en commun avec Aznavour ce début de vie précaire réservée aux immigrés. Il confie à Elodie Suigo qu'issu d’une famille exilée (de la Tunisie à Sainte-Geneviève des Bois) il a dû redémarrer de zéro et s’adapter : "On a peut-être ce point commun avec Charles, c’est qu'il fallait s'intégrer. J'ai adoré l'école, j'ai adoré la France, j'ai adoré la culture, j'ai adoré la chanson et j'avais envie de m’illustrer dans la culture française."

Très bon élève, il devient bachelier à 16 ans et se destine à la médecine : "J'étais parti pour faire médecin et après je suis devenu un saltimbanque. C'était le grand désespoir de mes parents."

"J’ai appris le métier de chanteur"

C'est dans un club de jazz du Quartier latin, à Paris, qu'il a le déclic : "J'ai eu comme une révélation. Pendant cinq ans je suis resté dans ce club et j'ai appris le métier de chanteur." Il s’étonne que les gens l’écoutent : "J'ai trouvé ça assez bizarre parce que j'étais quelqu'un d'assez réservé. Je le suis toujours d’ailleurs."

J’ai vu que les gens arrêtaient de manger alors je me suis dit : 'Je vais continuer parce qu’il se passe quelque chose’!

Dany Brillant

à franceinfo

Avant d’écrire ses propres chansons, il interprète celles des autres, notamment de Charles Aznavour : "Quand on l'écoute, notre âme est remuée." Et il se remémore son premier concert de Charles Aznavour, en 1977, auquel l'emmène sa mère, il a 12 ans : "Là, c'est vrai que j'ai vu un artiste total. J'étais heureux. C'était quelqu'un qui avait une âme."

Aznavour et Trenet

La vrai rencontre entre les deux artistes se fait 20 ans plus tard, à l’occasion du festival de Montreux. Dany brillant y reprend des succès de Charles Trenet pour lui rendre hommage : "Si Charles Aznavour est mon maître, le maître de Charles Aznavour c'est Charles Trenet !" 

À cette époque, il a déjà acquis une certaine notoriété notamment avec les chansons Suzette (1991) ou Quand je vois tes yeux (1996). Mais Aznavour le toise gentiment : "Il m'a dit qu'il me surveillait. Il attendait de voir si ça allait durer parce qu'il ne pensait pas qu'avec mon style un peu swing, ça marcherait pendant longtemps." Une longue histoire d’amitié se noue entre eux.

Il [Charles Aznavour] adorait Sinatra, d’ailleurs je le prends pour le Sinatra français.

Dany Brillant

à franceinfo

"Vintage moderne"

Dany brillant continue de cultiver son jardin "vintage moderne" et explique avoir choisi des reprises de son mentor en trouvant dans ses textes, même dramatiques, des pépites d’espoir : "J'ai choisi la version un peu gaie de La Bohème et j’en ai fait une version salsa."

Dany Brillant attend maintenant, impatiemment, de renouer avec la scène, de s’éclater avec ses reprises : "Ça fait du bien de chanter autre chose que ses propres chansons." 40 dates sont déjà prévues à partir du mois d’octobre 2021. Il sera le 8 octobre 2021 à Tours, les 16 et 17 octobre 2021 au Dôme de Paris, Palais des Sports, puis le 21 à Bordeaux , le 23 à Nantes et pour plus de dates, c’est sur son site.

Whang! Productions

Dany Brillant lors de l\'hommage national à Charles Aznavour, le 5 octobre 2018 à Paris
Dany Brillant lors de l'hommage national à Charles Aznavour, le 5 octobre 2018 à Paris (LUDOVIC MARIN / AFP)