Daniel Auteuil signe un premier album tout en poésie : "Il faut du temps avant d'être soi-même"

écouter (5min)

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd’hui, le comédien, auteur, compositeur et chanteur, Daniel Auteuil. Il sort son premier un album, "Si vous m'aviez connu".

Article rédigé par
Elodie Suigo - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
L'acteur et chanteur français Daniel Auteuil lors de la 36e édition des Francofolies, à La Rochelle, le 13 juillet 2021. (GAIZKA IROZ / AFP)

Acteur, metteur en scène, réalisateur, nommé 13 fois aux César, Daniel Auteuil est aussi auteur, compositeur et interprète. Il vient de sortir un album Si vous m'aviez connu, soit 11 titres avec des textes de grands poètes sur des arrangements de Gaëtan Roussel et est en tournée avec son spectacle musical inédit Déjeuner en l'air.

franceinfo : Il vous aura fallu attendre 50 ans de carrière pour réaliser un rêve de gosse ?

Daniel Auteuil : J'ai l'impression que oui. En fait, ça ne s'est pas passé du tout par la volonté. C'est en lisant ces poèmes de Paul-Jean Toulet que j'ai eu envie, et je ne sais pas pourquoi, de mettre des accords de guitare sur ces émotions. Et ce n'était pas pour vous, ce n'était que pour moi, dans ma chambre. Mais l'égo étant trop fort, il a fallu que je passe du secret de ma chambre à la scène.

Que vous procure la musique ?

En fait, je suis né dans la musique. Mes parents étaient chanteurs d'opéra, donc je pense que c'est une seconde nature. Et en même temps, c'était très compliqué parce que notre port d'attache était Avignon, la ville du Festival d'Avignon, et j'étais à la fois attiré par l'art dramatique et par la musique. Mais comme c'était une musique d'opéra qui ne correspondait pas à la musique que j'entendais dans la rue, je me suis dirigé vers le théâtre et le cinéma. Mais c'est pareil: le cinéma, je n'ai pas forcément voulu. Acteur de théâtre, il y a une porte, on sait où frapper, il y a une scène, c'est concret. Le cinéma, c'était plus abstrait, ça se passait dans des bureaux, je ne savais pas comment c'était. La musique, ces dernières années, ça a été simple parce qu'on a besoin de personne, en tous cas, dans un premier temps.

C'est une forme d'indépendance aussi ?

Oui. Ne pas rester collé à une étiquette.

"C'est dans mon tempérament de vouloir changer. Pas pour me désennuyer parce que je ne m'ennuie pas, mais par peur de manquer des choses dans la vie."

Daniel Auteuil

à franceinfo

Est-ce que la mort vous fait peur ?

La mort me terrorise et en même temps, il y a des jours où j'ai dix secondes où je me dis : Arrête tes conneries ! Ce n'est rien, tu passes de ça à ça. Mais je ne suis pas prêt, du tout.

Dans cet album, on vous découvre comme jamais auparavant. C'est la force de cet album. Effectivement, il y a ces textes de Paul-Jean Toulet, un poète du Sud-Ouest, inventeur de la Contrerime, mais il y a surtout ce mot signé par votre mère qui vous est adressé.

Je cherchais une photo, un livre est tombé et s'est ouvert sur la page de garde. L'écriture de ma mère disait : "Pour Dany, mon fils chéri, ces merveilleux poèmes de Paul-Jean Toulet à lire quand tu seras grand". Le signe était évident. C'était ma mère qui me disait : "Lis ça !" J'ai lu ça. En revanche, ce qui m'interroge, c'est d'avoir passé tant de temps avec cette femme et de ne pas m'être aperçu qu'elle avait cet amour de la poésie. Souvent, c'est au-delà des textes qu'on peut lire, ce n'est pas le sens des mots racontés dans les textes, ce sont les émotions qu'on en ressort et qu'on en fait.

Vous avez quatre ans pour votre premier rôle. Vous étiez vraiment fait pour ça, mais finalement, n'avez-vous pas souffert de ne pas pouvoir faire ce que vous souhaitiez ?

Oui, j'ai beaucoup souffert de ne pas être sur une scène. C'est quelque chose qui me manquait. Je me souviens, avec naïveté, que je chantais fort dans la rue pour que quelqu'un s'arrête et dise : " Qu'est-ce que vous chantez bien ! Est-ce que vous voulez faire un disque ?"

Ça fait du bien de faire de la musique ?

Je ne le vis pas comme une thérapie. Je n'avais pas besoin de dire ça pour être bien.

"J'avais besoin de dire mes mots, raconter mes histoires et mes musiques après avoir passé ma vie à raconter les histoires des autres."

Daniel Auteuil

à franceinfo

Nous, on découvre votre voix chantée. Quelle place occupe votre voix dans votre vie ?

Depuis une vingtaine d'années, je parle beaucoup. C'est-à-dire que j'ai découvert la parole et ça me fait du bien. Je ne sais pas si ça fait du bien aux autres, mais moi, ça me fait du bien de parler, de dire ce que je pense et de faire ce que j'ai envie de faire.

Ça représente quoi de monter sur scène ?

J'ai commencé ce spectacle avec un guitariste et moi aussi à la guitare. On était tous les deux. J'étais derrière un pupitre et je pensais que je ne pourrais jamais chanter devant un micro sans rien d'autre parce que je me planquais derrière cette guitare. C'était un rôle. Aujourd'hui, je suis délivré de ça. Il y a les musiciens qui jouent une introduction, j'entre en scène et il y a un micro qui m'attend.

Si vous voulez que j'aime encore est vraiment le mélange de la poésie et de la musique !

Pourquoi je me suis mis à mettre de la musique sur ces poèmes ? Je me suis aperçu que je ne les disais pas bien. C'est par la musique que j'ai découvert la poésie.

Vous avez toujours eu une musicalité dans votre façon de parler, dans votre phrasé, mais on n'entendait pas aussi bien votre voix qu'aujourd'hui...

Ça veut, peut-être, dire qu'il faut du temps avant d'être soi-même.

Daniel Auteuil est en tournée. Il sera, entre autres dates, le 7 décembre à Soissons. Le 16 janvier 2022 à Courbevoie. Les 11 et 12 février 2022 au Trianon à Paris puis le 25 février à Chartres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.