Le livre du jour, France info

"Tiens bon !" de Marcel Rufo

L’espérance est au cœur de la vie. C’est ce rappelle le professeur Marcel Rufo dans son nouveau livre. Sept d’histoires optimistes qui montrent qu’un mieux-être est toujours possible, que ce soit dans les cas d’autisme, de handicap, de troubles alimentaires ou d’adoption. Ces patients ont profondément transformé le célèbre pédopsychiatre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Tiens bon ! de Marcel Rufo est publié par Anne Carrière (141 p., 15E) Note : ****

Résumé

Parmi les innombrables patients que Marcel Rufo a rencontrés au cours de sa carrière, il a choisi ces sept histoires, et ce n’est pas un hasard. En effet, ces sept cas cliniques l’ont transformé tout autant qu’il les a accompagnés, parfois pendant de nombreuses années.

Un cas est d’autisme infantile, d’autres de handicap, de troubles alimentaires graves, de conduite à risques, de troubles de l’adoption…

Mais qu’y a-t-il de commun entre un autiste et un enfant adopté ?

Peut-être la confiance, la croyance qu’un mieux-être est possible, quelles que soient les difficultés que l’on peut traverser.

En somme, il s’agit d’une psychiatrie optimiste, qui croit en l’avenir, qui sait que tout ne dépend pas d’elle et qui peut être surprise par des situations et des évolutions inattendues. Une psychiatrie qui ne se résume pas à la maîtrise de la technique, mais qui englobe le suivi et l’empathie.

*"L’honneur que nous font les parents de nous confier leurs enfants et leurs adolescents justifie que l’on veuille vraiment les aider. Nous avons alors le choix entre un diagnostic qui informe et un accompagnement qui restaure.

Après quarante années de pratique, suis-je épuisé ? Suis-je déçu ? Non, c’est le contraire. Mon plaisir reste intact, cela signifie sans doute quelque chose.

Je peux vous affirmer aujourd’hui que ces histoires font entièrement partie de ma personne. Elles se sont incorporées à mon vécu, ont transformé mon approche et ma pratique, et fondent mon incurable optimisme.

Du cas le plus lourd au plus anodin ou apparemment léger, ce dont je suis intimement persuadé et que j’explique dans cet ouvrage c’est qu’il existe toujours une réserve d’espérance."*

(©)