Le livre du jour, France info

"Saudade" de Jean-Paul Delfino

Au milieu du XIXe siècle, l’Empereur Dom Pedro II a profondément modifié l’histoire du Brésil. Il a poussé à l’abolition de l’esclavage, milité pour l’éducation, respecté les libertés et fait entrer le son pays dans la modernité et l’économie mondiale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© éditions Le Passage)

 Jean-Paul Delfino, passionné par le Brésil, raconte ces bouleversements dans son huitième roman en mettant en scène des personnages de tous milieux, confrontés aux soubresauts de l’histoire, aux injustices et aux révoltes. Une saga qui mêle, avec talent et poésie, les passions, l’espoir, la sensualité et ce sentiment intraduisible en français, la saudade.

 

"Saudade" de Jean-Paul Delfino est publié aux éditions Le Passage

(536 p.) – Note : ***

 Follement amoureux de son pays, Dom Pedro II, empereur humaniste, a une mission : transformer Rio de Janeiro en une capitale étincelante et le Brésil du XIXe siècle en l’une des nations les plus puissantes du monde.

S’inspirant des idées généreuses des Lumières, il bouscule l’ordre établi, ouvre les frontières à la modernité, encourage le développement des arts et des sciences et accompagne l’essor des chemins de fer, de l’industrie, de la photographie… alors que le peuple lutte pour sa survie, sa liberté et la fin de l’esclavage.

Dans ce roman foisonnant se croisent les destins de personnages hauts en couleur : Zumbi, un homme autrefois injustement condamné, mutilé, les yeux crevés, qui garde l’espoir que sa fille, Marina, après dix ans passés en prison, viendra le retrouver ; Rosa, une ancienne prostituée au grand cœur ; Filomena, fille d’unfazendeiro réactionnaire et raciste et d’une esclave Minas ; Raimundo, maton dans la lugubre prison du Calabouço et mélomane à ses heures ; l’énigmatique Madame de Barral, issue à la fois du peuple et de la noblesse, de Bahia et de Paris, mariée et amante impossible de Dom Pedro II…

Amours contrariées, soubresauts de l’histoire, assassinats, révoltes, espoirs, luttes fratricides, traite négrière, mais aussi musique populaire, poésie, délices gastronomiques, sensualité et coups de théâtre ponctuent cette saga brésilienne. Et lorsque se calment la fureur et les larmes, affleure la saudade, ce sentiment si particulier teinté de langueur et de nostalgie.

Saudade est le huitième volet de la Suite brésilienne 

(© éditions Le Passage)