Le livre du jour, France info

"Ne pars pas avant moi" de Jean-Marie Rouart

Philippe Vallet a rencontré l'écrivain Jean-Marie Rouart pour son dernier livre "Ne pars pas avant moi"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(L'académicien Jean-Marie Rouart a écrit "Ne pars pas avant moi" © MaxPPP)

L'académicien Jean-Marie Rouart a écrit "Ne pars pas avant moi" chez Gallimard. Un cri du coeur. 

Résumé de l'éditeur :

"J’avais dix-sept ans. Ce soir-là je n’attendais rien de la nouvelle année. Pourtant j’en attendais tout. J’avais peur de m’enliser dans une existence grise et banale, et, au fond de moi, j’étais gonflé d’espoir. Quelque chose allait-il enfin m’arriver ? Un événement qui m’emporterait. J’en avais assez de la monotonie. J’aspirais à rencontrer la vraie vie : je l’imaginais intense, romanesque, parfumée d’aventures. Dans l’avenue de Breteuil voilée de brume, trouée par le halo des réverbères, je me dirigeais vers un réveillon. Rien n’inspire plus le cafard que les fêtes obligées où l’on doit mimer une gaieté d’emprunt. Cette soirée je ne la voyais pas seulement comme une occasion d’amusement. J’en espérais beaucoup plus : j’en attendais une rencontre. Seule une rencontre a le pouvoir de changer la vie. Je le pensais alors, je le pense toujours. Qu’importe que ce fût avec une femme cruelle. Je ne rechignais pas à un rendez-vous avec le malheur pourvu qu’il m’arrachât à ce rien où je m’étiolais. Que se passerait-il si après cette fête je me retrouvais à l’aube sur le carreau, seul  ?"

Qu'est-ce qui décide de notre destin ? Pourquoi les choses arrivent-elles ? Quelle est la part de la volonté, du hasard et de la fatalité dans l'accomplissement d'une vie ? Dans ce roman autobiographique, Jean-Marie Rouart s'interroge sur le mystère de la destinée et tente d'en comprendre les rouages secrets.

Il met son cœur à nu et avoue ses faiblesses : une adolescence à l'horizon bouché, un bac inlassablement raté, l'amour pour une jeune fille qui ne cesse de le tromper, la médiocrité dans une chambre de bonne à échafauder des rêves au-dessus de ses moyens. Par quel sortilège conjurer le mauvais sort ? Comment passer de la pauvreté parmi les pêcheurs de Noirmoutier à la fréquentation des heureux du monde, de l'humiliation des livres refusés à l'Académie française ? L'amour, sa cruauté et ses ivresses ponctuent un récit alerte et piquant dans lequel alternent romantisme et humour.

(L'académicien Jean-Marie Rouart a écrit "Ne pars pas avant moi" © MaxPPP)