Le livre du jour, France info

"Le voyageur de papier", de Jean-Claude Perrier

Pour beaucoup d'entre nous, les livres sont notre oxygène. C'est ce que rappelle l'écrivain et journaliste au magazine "Livres Hebdo", Jean-Claude Perrier dans son nouveau roman.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Un livre vrai où l'on croise en coulisse d'autres écrivains mais aussi des personnalités de la chanson ou du monde politique. Un récit pétillant, plein d'humour et passionné.

Le voyageur de papier , de Jean-Claude Perrier est publié aux éditions Héloïse d'Ormesson (234 p., 19E) Note : ***

Mot de l'éditeur

"Les livres, pour moi, dès le début, constituèrent un refuge, un rempart contre un monde des adultes qui ne m'inspirait qu'une confiance limitée. Un remède aussi à ma solitude, puisque j'étais un enfant unique pris dans la tourmente d'une famille décomposée [...]. Dès que j'eus appris à lire, le livre m'est apparu comme un frère naturel. Les livres sont mon oxygène, mes guides tout au long de mon parcours. Je suis un voyageur de papier."

De l'Inde de Malraux au Congo de Gide, en passant par le vison de Michèle Morgan, une galerie de portraits – évocations tendres et complices – jalonne le parcours du narrateur. Au détour d'un poème, d'un voyage, d'une chanson, on croise Duras, Sagan, Mandiargues, Michaux, Jonasz ou Berger, et les grandes figures de l'édition telles Françoise Verny ou Simone Gallimard. Celles et ceux qui ont permis au romancier de se construire.

Observateur aigu, confident espiègle, Jean-Claude Perrier traverse son époque et décode le milieu. Son hommage à la littérature est un exercice d'admiration. Le Voyageur de papier , porté par une écriture jubilatoire, donne à vivre, ou à revivre, ces moments de plaisir qu'offre la lecture.

(©)