Le livre du jour, France info

Le livre du jour. David Lelait-Helo raconte "Romy"

C'est le destin hors-norme d'une actrice magnifique, Romy Schneider, que nous raconte David Lelait-Helo dans "Romy", le livre du jour de Philippe Vallet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Photo de l\'actrice Romy Schneider ci-contre dans\"Dirty Hands\", en 1974. Image d\'illustration.
Photo de l'actrice Romy Schneider ci-contre dans"Dirty Hands", en 1974. Image d'illustration. (MAXPPP)

C'est le destin hors-norme d'une actrice magnifique, Romy Schneider, que nous raconte le journaliste David Lelait-Helo dans Romy, le livre du jour de Philippe Vallet. Romy Schneider n'est pas seulement l'actrice de Sissi impératrice. Elle a aussi incarné la femme française des années 70, "très libre, très affranchie. Elle va nous parler d'avortement, de divorce, ce qui est très inédit dans le cinéma" de l'époque, souligne David Lelai-Helo. "Elle devient vraiment l'actrice de Claude Sautet avec 'Les choses de la vie', 'César et Rosalie'. Les Françaises ont envie de lui ressembler et les Français ont envie de la posséder", poursuit-il.  

Romy Schneider est malgré tout une femme marquée par la culpabilité "parce que sa mère était très proche du régime nazi, très proche d'Hitler, ce qui a été très difficile à porter pour Romy. Elle a eu vraiment le désir de fuir l'Allemagne et de s'intégrer dans une nouvelle culture et de devenir véritablement une Française", explique David Lelai-Helo.

Un destin à la fois extraordinaire et tragique

Romy (réédition augmentée), paru le 11 mai aux éditions Telemaque, a été préfacé par Alain Delon avec qui la célèbre actrice a vécu "cinq ans d'amour fou", raconte David Lelai-Helo : "Pour Romy Schneider, Alain Delon c'est est vraiment le passeport pour la liberté. Elle quitte son Allemagne. Elle quitte sa mère, qui est très autoritaire, pour devenir une jeune femme libre. Elle découvre vraiment l'amour avec Delon". 

Dans son livre,  David Lelai-Helo rétablit aussi la vérité sur la mort de l'actrice, dont on a dit un moment qu'elle s'était suicidée, ce qui est "totalement faux" selon lui. "Effectivement, elle prenait des médicaments pour dormir, elle était sous drogue continuellement. Mais c'était une femme, au printemps 1982, qui avait envie de se reconstruire. Elle avait sa fille de cinq ans, elle avait un nouvel amour, elle venait d'acheter une maison, elle avait des projets de cinéma", souligne-t-il.

Photo de l\'actrice Romy Schneider ci-contre dans\"Dirty Hands\", en 1974. Image d\'illustration.
Photo de l'actrice Romy Schneider ci-contre dans"Dirty Hands", en 1974. Image d'illustration. (MAXPPP)