Cet article date de plus de quatre ans.

Le livre du jour. Michel Maffesoli : "Écosophie"

écouter (2min)

Le sociologue et philosophe Michel Maffesoli, vient de publier aux éditions du Cerf, "Écosophie" pour établir "un autre rapport au monde, être attentif à la nature".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Michel Maffesoli, professeur de sociologie à la Sorbonne, le 7 mai 2001 à Paris. (DANIEL JANIN / AFP)

Le sociologue et philosophe Michel Maffesoli, théoricien de la post-modernité, publie son nouvel ouvrage, Écosophie.

"L'homme a toujours eu la prétention de changer la nature des choses, mais aujourd'hui notre sensibilité se transforme", écrit Michel Maffesoli, qui analyse ce nouveau rapport au monde qu'il appelle l'Écosophie, une brillante réflexion sur les sociétés post-modernes.

C'est précisément une nouvelle sensibilité qui me paraît être en jeu actuellement, c'est-à-dire être attentif à la nature.

Michel Maffesoli

à franceinfo

Selon le philosophe, auparavant l'Homme cherchait à "dominer", à "exploiter" la nature. Désormais, il va chercher au contraire, "un processus d'interaction, un autre rapport au monde". Ainsi, il va se rendre compte que "dans le fond, le lieu fait lien".

C'est à partir d'un enracinement qu'il y a du vivre-ensemble.

Michel Maffesoli

Pour autant, l'auteur ne se dit pas proche des mouvement écologistes actuels, au contraire. "Je considère que les mouvements écologistes restent dans une grande idéologie progressiste, dans une grande paranoïa, une grande prétention qui consiste à changer le monde, pour arriver à un monde meilleur un peu plus tard", souligne-t-il. 

Dans Écosophie, Michel Maffesoli analyse la fin de la "loi des pères", verticale, au profit de la "la loi des frères"  ; "c'est l'Internet, les forums de discussion, Twitter, les blogs, etc. Il n'y a plus de dimension verticale mais une mise en perspective au contraire horizontale. C'est ça l'Écosophie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.