Le livre du jour, France info

Le livre du jour. Gérard Conio : "Béni soit l’exil !"

"Béni soit l'exil !", écrit par Gérard Conio est consacré à un homme d'origine serbe qui a fondé en Suisse sa maison d'éditions au XXe siècle. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoPhilippe ValletRadio France

Mis à jour le
publié le

Gérard Conio, écrivain.
Gérard Conio, écrivain. (Editions des Syrtes)

Vladimir Dimitrijevic a été l’un des éditeurs les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle. Après différents petits métiers, ce Serbe qui avait fui la Yougoslavie communiste, s’était installé en Suisse où il avait fondé les éditions L’Âge d’Homme qui ont publié les plus grands auteurs russes opposés au totalitarisme. Dans un livre d’entretiens avec Gérard Conio, ce visionnaire avait évoqué la crise de l’Occident, les libertés et son engagement littéraire. Une leçon de vie. "Vladimir Dimitrijevic est né en Serbie", raconte Gérard Conio. "Il a fui le régime communiste à l'âge de 20 ans et à vécu à partir de ce moment-là en exil. Il s'est installé en Suisse où il a fondé une maison d'éditions "L'âge d'homme" tout d'abord dans le désir de combler les lacunes de la litterature russe. Il a eu une grande notoriété à cette époque mais au moment de la guerre de Yougoslavie, il a été en disgrace auprès du public."

Selon Gérard Conio, Vladimir Dimitrijevic aimait la littérature. 

C'était sa plus grande passion, l'éditeur Bernard de Fallois a dit de Vladimir Dimitrijevic qu'il était un mystique de l'édition

Gérard Conio

Le vivre du jour

Gérard Conio, écrivain.
Gérard Conio, écrivain. (Editions des Syrtes)