Cet article date de plus de cinq ans.

Le livre du jour. Frédéric Vitoux :"Il me semble désormais que Roger est en Italie"

écouter (2min)

Une amitié ne s’efface jamais. C’est ce que rappelle Frédéric Vitoux, de l’Académie Française, dans un petit livre qu’il avait publié il y a trente ans et qui est aujourd’hui réédité. Le portrait émouvant d’un grand critique de cinéma devenu, du jour au lendemain, un passionné de l’Italie.vitoux

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Frédéric Vitoux, écrivain (BALTEL/SIPA)

Voici ce que Frédéric Vitoux dit pour évoquer son livre : "Ce livre est un livre qui est au fond le portrait d'un homme et le récit d'une amitié quasi fraternelle que j'avais eu il y a de cela très longtemps avec un homme qui s'appellait Roger Tailleur, que j'appelle tout simplement Roger dans le livre et dont la mort brutale m'a surpris un jour au retour de vacances.  Donc je pense que c'est le portrait le plus chaleureux possible d'un homme que j'ai aimé."

Roger avait pour passion le cinéma

Philippe Vitoux poursuit : "C'était un grand critique de cinéma dans la revue de cinéma Positif où je travaillais et après 68, il a pris peur en quelque sorte et il a laissé tomber le cinéma. Il a laissé tomber le progrès, l'américanisation galopante qui l'a effrayé de la société et il s'est replié sur un amour fou qui était l'Italie et la culture italienne"

Un aussi bon spécialiste de l'Italie qu'il l'était du cinéma

"Un spécialiste incroyable mais à une difference près, c'est qu'il n'écrivait plus et il s'est en quelque sorte isolé du monde pour ne vivre que dans le passé" dit Frédéric Vitoux.

Une amitié ne s'efface jamais et l'amitié que j'éprouvais pour Roger, je suis heureux que 30 ans après de nouveaux lecteurs puissent être émus par cette figure assez exceptionnelle de cet homme

Frédéric Vitoux

écrivain

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.