Le livre du jour, France info

"La berline de Napoléon" de Jean Tulard

Le Salon du Livre de Paris, qui a lieu jusqu’à demain en partenariat avec France Info, accueille des écrivains japonais mais aussi des romanciers russes pour saluer le renouveau de Moscou, une ville qui a fait trébucher Napoléon avant sa défaite à Waterloo, en 1815.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Hasard du calendrier, les russes ont prêté au Musée de la Légion
d’Honneur les objets et les décorations de l’Empereur qu’ils ont trouvés
en 1945 à Berlin. Pour cette exposition exceptionnelle, qui se tient jusqu’au 8 juillet, Jean Tulard a dirigé La berline de Napoléon . Un très beau livre qui lève le voile sur le trésor de Napoléon.

Résumé : Napoléon, l’homme pressé, faisait aménager des berlines
spéciales pour l'accompagner sur les champs de bataille. Dont un modèle
révolutionnaire, commandé pour la campagne de Russie au carrossier Getting, qui
permettait d'ouvrir la partie supérieure pour observer les alentours lors des
opérations militaires ou converser avec les officiers qui l'accompagnaient à
cheval. Il y gardait ses effets personnels, tous entrés dans la légende - un
chapeau, une redingote, une épée, … -, son nécessaire de toilette et sa cantine,
ses armes bien sûr et, le plus précieux... ses décorations. Des trésors
d'orfèvrerie dont il ne se séparait jamais, évocateurs de son parcours
fulgurant et de sa stratégie politique mais aussi symboles de sa toute
puissance. La prise de guerre idéale, convoitée par toutes les armées ennemies
sans qu’elles n’y parviennent jamais, jusqu’à Waterloo où elle est pillée par
les Prussiens. Le maréchal Blücher s’empressera de remettre les décorations au
roi de Prusse, qui les fit exposer comme trophée à Berlin. Les décorations
disparurent en 1918 jusqu’à l’orée de la Seconde Guerre mondiale, où elles
furent à nouveau dérobées à Berlin par les Russes. Le musée historique de
Moscou a accepté de les prêter au musée de la Légion d’honneur pour une
exposition unique… sous haute surveillance ! Cet ouvrage, qui accompagne et
complète l’exposition, raconte l’aventure rocambolesque de ce trésor et permet
d’évoquer de manière vivante et inédite le mode de vie et la stratégie
politique de l’Empereur. Jean Tulard, universitaire et historien, est avec
Thierry Lentz, Président de la Fondation Napoléon, et Jacques-Olivier Boudon,
Président de l’Institut Napoléon, l’un des plus grands spécialistes français de
Napoléon. Ils ont réuni ici un collectif d’auteurs prestigieux du musée de la
Légion d’Honneur et des musées napoléoniens.

La berline de Napoléon , de Jean Tulard est publié par Albin Michel (312 p., 34,50E) – Note : ****

(©)