Le livre du jour, France info

"Dans la vie noire et blanche de Robert Mapplethorpe", de Judith Benhamou-Huet

L’américain Robert Mapplethorpe est l’un des plus grands photographes du XXe siècle. Dans son dernier livre, Judith Benhamou-Huet, journaliste artistique aux Échos et au Point, retrace, avec talent, le portrait de ce génie de la photo mort du sida à 42 ans. Un voyage dans le New York des années 70 et 80 en compagnie d’une jeunesse talentueuse et bohème.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Grasset)

Dans la vie noire et blanche de Robert Mapplethorpe , de Judith Benhamou-Huet est publié aux éditions Grasset – Note : ***

 

Il avait un visage d’ange et un look de dandy rock’n’roll, ce qui, ajouté à son génie de photographe, fit de lui une légende mondiale de l’art contemporain.

Mais qui était vraiment le génial et scandaleux Robert Mapplethorpe ?

Un virtuose du noir et blanc ? Un enfant terrible du trash sexuel du New York des Seventies ? Une brebis galeuse du Queens ? Un mondain qui dînait avec Saint Laurent, Loulou de la Falaise ou la sœur de la reine d’Angleterre ? L’enfant chéri de sa mère ? Le fils honni de son père ? La coqueluche des galeristes branchés ?

Pour saisir sur le vif le destin de cet artiste, Judith Benhamou-Huet a choisi d’interroger une quarantaine de personnes qui l’ont rencontré ou fréquenté. De son premier boy-friend officiel à son dernier – qui le veilla sur son lit de mort. De son avocat à son frère cadet. En passant par Ken Moody, son modèle mythique… tous racontent le parcours déterminé et exceptionnel de l’artiste qui mourut en 1989 sur l’autel du sida.

Variation sur la création, l’argent, l’art, ce récit biographique éclaté et stylisé tente de traquer la vérité d’un être hors normes.

Et qui, par-delà les effets de mode, reste aussi un explorateur incomparable des âmes errantes entre le Bien et le Mal.

(© Grasset)