Cet article date de plus de neuf ans.

"Chrysis", de Jim Fergus

écouter (5min)
Gabrielle Jungbluth n'occupe pas une place importante dans l'histoire de la peinture. Pourtant, cette femme, surnommée Chrysis, est au cœur du nouveau roman de Jim Fergus, l'auteur du best-seller "Mille femmes blanches". L'écrivain américain s'est passionné pour cette artiste des années folles à un moment où tout, ou presque, était permis à Montparnasse.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)
Chrysis , de Jim Fergus, traduit de l'américain par Sophie Aslanides est publié au Cherche Midi (283 p., 18,50E) – Note : ***

Résumé : Après Mille femmes blanches et Marie Blanche, Jim Fergus
s'inspire à nouveau de faits réels pour nous offrir le portrait d'une femme
exceptionnelle, prise dans la tourmente des Années folles.

Paris, 1925. Gabrielle "Chrysis" Jungbluth, âgée de 18 ans, entre à l'atelier
de peinture des élèves femmes de l'École des beaux-arts pour travailler sous la
direction de Jacques Ferdinand Humbert, qui fut le professeur de Georges
Braque. Exigeant, colérique, cet octogénaire, qui règne depuis un quart de
siècle sur la seule école de peinture ouverte aux femmes, va vite réaliser que
Chrysis n'est pas une élève ordinaire. Précoce, ardente et véritablement
talentueuse, cet esprit libre et rebelle bouscule son milieu social et un monde
de l'art où les hommes ont tous les privilèges. Elle va bientôt se perdre dans
des plaisirs désinvoltes et devenir l'une des figures de la vie nocturne et
émancipée du Montparnasse des Années folles. C'est là qu'elle va rencontrer
Bogey Lambert, cow-boy américain sorti de la Légion étrangère, et vivre un
amour fou.

Lié à l'oeuvre de Chrysis Jungbluth par une histoire personnelle qu'il nous
conte en préambule, Jim Fergus a romancé ici plusieurs années de la vie de
cette héroïne passionnée et passionnante, à une époque unique de l'histoire du
XXe siècle, où tout semblait permis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.