Cet article date de plus de neuf ans.

La Place Saint-Pierre de Rome

Aujourd'hui les catholiques du monde entier ont rendez-vous pour la canonisation des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II, sur la Place Saint-Pierre à Rome.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (©)

C'est devant la Basilique Saint-Pierre que ce
trouve cette immense place à la fois si symbolique et si reconnaissable. En
sortant de la Basilique, en descendant les quelques marches vous voilà devant
cette place aux dimensions impressionnantes. Elle a été dessinée au XVIIe siècle et réalisée entre 1656 et 1667,  à
la demande du pape Alexandre VII, par Le Bernin, célèbre architecte, sculpteur
et peintre italien. L'idée étant de représenter deux bras largement ouverts
pour accueillir la foule de promeneurs, de croyants et de pèlerins.

Ces deux
bras prennent la forme de colonnades constituées de quatre rangs d'imposantes
colonnes de pierre. En plus de ces 284 colonnes doriques on trouve 88
pilastres, le tout surmonté de 140 statues de deux mètres de haut représentant
des Saints et des Pères de l'Eglise, sculptées par les élèves du Bernin.

Voilà pour le pourtour de cette Place
Saint-Pierre, il faut aussi y découvrir au centre, l'Obélisque du Vatican, un obélisque égyptien en granit de 25 mètres de haut ne portant aucun
hiéroglyphe. C'est sous le règne de l'empereur Caligula, vers l'an 37 de notre
ère, que cet obélisque de 750 tonnes a été transporté et installé au cœur d'un
cirque Romain. La tradition nous rappelle que c'est au pied de cet obélisque
que l'apôtre Pierre a été martyrisé.

C'est pourquoi ce "témoin de
Pierre" a été déménagé au mois de septembre 1586, avant même la
construction de cette place, avec l'aide de 160 chevaux et 900 hommes, pour
être dressé à l'endroit où il se trouve encore aujourd'hui. Enfin, à une soixantaine de mètres, de part et
d'autre de cet obélisque, se trouvent deux larges fontaines réalisées au XVIIe siècle.

Cette magnifique Place Saint-Pierre s'ouvre sur
la Place Pie XII qui donne sur la "Via della Conciliazione", une
grande artère menant vers le Château Saint-Ange et la ville de Rome. Longue de
420 mètres et large de 40 mètres, elle a été percée à partir de 1936 à la
demande de Mussolini pour commémorer les Accords du Latran connus sous le nom
de "Conciliazione" en italien, c'est à dire "La
Réconciliation" entre l'Etat italien et le Saint-Siège.

Une "Via della Conciliazione" noire
de monde, comme la Place Saint-Pierre, à l'occasion de cette double
canonisation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.