Cet article date de plus de huit ans.

La Crimée

écouter
Cette semaine, l'enjeu majeur du bras de fer qui oppose l'Ukraine à la Russie, c'est la Crimée, terre ukrainienne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Terre stratégique, terre historique, la "Crimée", en Ukraine, est
une péninsule située au nord de la Mer Noire. Ce nom de Crimée vient du mot
russe "Krym", mais aussi de l'italien "Crimea" car Vénitiens et Génois sont venus en nombre aux
XIIIe et XIVe siècles pour établir des comptoirs commerciaux.

C'est incontestablement le commerce qui a donné un élan à cette terre,
dès le VIe siècle avant notre ère, lorsque des marins grecs ont débarqué
pour s'installer et fonder des colonies sur cette péninsule qui était habitée
par le peuple Scythes. Mais la Crimée est véritablement entrée dans l'histoire
mondiale au milieu du XIXe siècle à cause d'une guerre, qui s'est
déroulée aux confins de l'Europe et qui a laissé des traces dans
l'histoire du continent, mais aussi dans notre vocabulaire.

Cette "Guerre de Crimée" oppose la Russie à la
Turquie soutenue par l'Angleterre, la France et la Sardaigne, au cours des années
1854 à 1856. On y découvre l'héroïsme de certains personnages comme ce général
Britannique, Lord Raglan, qui avait été blessé précédemment à Waterloo et pour
lequel son tailleur a transformé son pardessus, lui donnant une forme Raglan...
Tout comme cet autre général britannique, Lord Cardigan, installé à la tête de
la fameuse charge de la brigade légère à Balaklava, qui portait sous son
uniforme un tricot de laine baptisé : Cardigan !

C'est encore pendant cette Guerre de Crimée que le général français Patrice de Mac-Mahon, futur président de la République, à qui l'on
disait de venir s'abriter des combats, répondit : "J'y suis, j'y
reste" !

Et puis il y a cette bataille de l'Alma en septembre 1854, qui a marqué les esprits de nos compatriotes. L'Alma est en fait un
petit fleuve de Crimée qui se jette dans la Mer Noire, au nord de Sébastopol. Sur
les hauteurs de sa rive sud, sont retranchés 40.000 soldats russes. A 6h00 du matin ce 20 septembre 1854, français et anglais attaquent simultanément. En quelques
heures 12.000 hommes de la garde impériale russe sont battus par les Zouaves.
En souvenir de cette bataille, le pont de Paris construit en 1855 est appelé
Pont de l'Alma et un Zouave y est toujours fièrement représenté.

OUI, voilà
bien longtemps que la Crimée est entrée dans l'Histoire !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.