Obligation vaccinale : des soignants réunionnais déposent un référé suspension devant le tribunal administratif

écouter (5min)

L’obligation vaccinale contre le Covid-19 est entrée en vigueur il y a un mois. A La Réunion, des soignants qui ne veulent pas être vaccinés et qui ne travaillent plus depuis le 15 septembre, vont devant les tribunaux.

Article rédigé par
Julie Straboni - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Suspendus depuis le 15 septembre, faute de couverture vaccinale, des soignants contestent la décision du CHU de La Réunion devant le tribunal administratif de Saint-Denis. (IPR / REUNION LA 1ERE)

Des soignants réunionnais sont mis à pied depuis un mois, suspendus car ils n’ont pas entamé leur schéma vaccinal. Désormais, ces salariés s’en remettent à la justice, au tribunal administratif, devant lequel ils ont introduit un recours suspensif. Réunion La 1ère, Nadine Bachelot.

L’obligation vaccinale ou le pass sanitaire ont mobilisé en outre-mer

Cette semaine, il a beaucoup été question du pass sanitaire et de l'obligation vaccinale à La Réunion, mais aussi en Guadeloupe, en Nouvelle-Calédonie, à la Martinique et à Saint-Pierre et Miquelon. L’archipel français de l’Atlantique nord où 600 personnes refusent de se faire vacciner et qui ne compte que 2 lits de réanimation : le préfet Christian Pouget refuse de reporter l’obligation de vaccination pour les soignants.

L’hommage national à Samuel Paty en Nouvelle-Calédonie 

Vendredi 15 octobre, les élèves ont ravivé la mémoire du professeur. Au lycée de Dumbéa, Patrice Fesselier-Soerip, est lui aussi professeur d’histoire-géo, il a décidé d’aborder le sujet de la liberté d’expression en cours, avec ses élèves.

Un plan vélo en préparation en Guyane 

La CACL, la Communauté d’agglomération du centre littoral de Guyane, prépare son plan vélo. Seul 4% de la population utilise ce mode de déplacement. Et pour faire de nouveaux adeptes, le plan prévoit de développer les pistes cyclables et de sécuriser les carrefours. Guyane La 1ère, Guillaume Perrot.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.