Le journal des Outre-mers, France info

Le journal des Outre-mers. Nouveau naufrage d'un kwassa-kwassa à Mayotte : 3 morts, 3 disparus, 12 survivants

A Mayotte, la semaine a été marquée par un nouveau naufrage de kwassa-kwassa, ces barques de pêcheur qui permettent de se rendre d’une île des Comores à une autre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
A Mayotte, des gendarmes accostent des clandestins comoriens , le 19 octobre 2009.
A Mayotte, des gendarmes accostent des clandestins comoriens , le 19 octobre 2009. (GENDARMERIE NATIONALE / AFP)

Mercredi une embarcation en provenance d’Anjouan, une île de l'archipel des Comores, a sombré en mer, au nord de Mayotte : on compte 3 enfants morts noyés, des disparus et 12 rescapés qui ont été placés au centre de rétention administrative. C’est là qu’attendait une jeune fille, dont le père est sain et sauf. Sandia raconte au micro de Toufaili Andjilani de Mayotte 1ère.

Plus de 40% des Polynésiens souffriraient d’un trouble mental

C’est ce qui ressort d’une enquête lancée en 2015 par l’OMS, dont les résultats vont permettre au territoire d’établir son plan de santé mentale. Polynésie 1ère Axelle Mézinelle.

En Guadeloupe, le lamantin Kaï termine son séjour

Le séjour en Guadeloupe de Kaï, le lamantin donné par le Zoo de Singapour, tire à sa fin. Son compagnon Junior est mort il y a quelques mois, et lui devrait être renvoyé vers son lieu d’origine, dès que son état de santé le permettra. Dans ce programme de réintroduction de l’espèce dans le grand cul-de-sac marin, la politique de reproduction en captivité est reportée au profit d’un "relâcher" d’animaux adultes. Sébastien Gilles.

La Guadeloupe où un essai clinique débutera bientôt

36 survivants des attentats de novembre 2015 seront invités à pratiquer la plongée sous-marine. Une méthode qui permettrait d’améliorer la qualité de vie des personnes touchées par un stress post-traumatique.    

A Mayotte, des gendarmes accostent des clandestins comoriens , le 19 octobre 2009.
A Mayotte, des gendarmes accostent des clandestins comoriens , le 19 octobre 2009. (GENDARMERIE NATIONALE / AFP)