Cet article date de plus d'un an.

Le journal des Outre-mers. Coupes budgétaires, des artistes manifestent dans le hall du Conseil régional à La Réunion

écouter (5min)

La colère cette semaine des artistes réunionnais après la réduction des subventions pour les associations culturelles.

Article rédigé par
Tessa Grauman - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Manifestation des artistes contre les coupes budgétaires au Conseil régional de La Réunion cette semaine.  (IMAZ PRESS REUNION)

Le Conseil Régional de La Réunion a adopté jeudi son budget 2020. Il est en baisse de 258 millions d’euros par rapport à 2019. Ce  "coup de rabot" impacte en particulier les subventions aux associations culturelles. Très en colères, elles s’étaient donné rendez-vous devant la Région pour manifester. Reportage d'Olivier de la Richaudie, Réunion la 1ère.

Il n'y a plus de presse quotidienne locale en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane

Le tribunal de commerce de Fort-de-France a prononcé la liquidation du groupe France-Antilles jeudi dernier, 30 janvier, mettant ses 235 salariés au chômage. Le journal avait été créé en mars 1964 à l'occasion de la visite officielle du président Charles de Gaulle en Martinique. Avec la disparition du groupe de presse, les Antilles et la Guyane deviennent les seules régions à être privées d'un quotidien en France.

Tahiti : arrivage de près de 100 tonnes de vivres

C’est un évènement qui ne se produit que deux fois par an. Un arrivage sur le port de Tahiti de près de 100 tonnes de vivres en provenance des îles Australes. Du poissons, du taro, des carottes, des choux, des pastèques.. Sur le quai les familles et les fournisseurs viennent récupérer leurs colis directement des conteneurs. Natacha Szilagyi, de Polynésie la 1ère a recueilli la réaction d’une négociante en légume.

26 producteurs de Guadeloupe se sont inscrits cette année au concours général agricole

Rendez-vous traditionnel du salon de l’agriculture qui ouvre ses portes à Paris le 22 février prochain, ces 26 producteurs de Guadeloupe doivent expédier eux-mêmes leurs échantillons. Mais le prélèvement des produits doit répondre à un protocole bien précis. Une phase assurée par un agent de la DAAF, la Direction de l'Alimentation de l'Agriculture et de la Forêt. Josiane Champion a suivi une pose de scellé dans une distillerie de rhum à Capesterre-Belle-Eau. 

La Guadeloupe va envoyer au concours une centaine d’échantillon :  du rhum, du punch, mais aussi des miels. Et pour la 1ère fois de la vanille !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.