Le calvaire depuis des décennies des coupures d'eau à répétition en Guadeloupe

écouter (5min)

En Guadeloupe, les habitants n’en peuvent plus des coupures incessantes d'eau courante.

Article rédigé par
Thierry Belmont - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Depuis le 28 mai dernier, la distribution d'eau potable est quasi-nulle, à Comté de Lohéac à Sainte-Rose en Guadeloupe.  (MICKAEL BASTIDE / GUADELOUPE LA 1ERE)

Les coupures d’eau ou, pire encore, l’eau qui ne coule plus aux robinets, c’est l’enfer vécu quotidiennement par certains habitants de la Guadeloupe. Un réseau vétuste, un manque d'entretien, ont notamment sinistré le réseau de manière durable. Une situation dont souffrent les habitants depuis des décennies. Reportage dans un quartier de la commune de Sainte-Rose, au nord de la Basse-Terre. Alexandre Houda, Guadeloupe La 1ere.

Séminaire contre les pollutions marines à La Réunion

Direction l’océan Indien où l’Île de La Réunion a accueillie cette semaine une formation contre les pollutions marines. 17 stagiaires des Comores, de La Réunion, du Kenya, de Madagascar, du Mozambique et de l’Île Maurice ont participé à un séminaire organisé par l’institut de sécurité maritime inter-régional. Jérôme Lafon est le directeur adjoint de la direction de la mer sud océan Indien, au micro de Harini Mardaye  

Le premier vol "direct" de l’été  entre Roissy-Charles de Gaulle et St-Pierre-et-Miquelon s’est posé lundi 20 juin, en fin d’après-midi sur la piste de l’aéroport de Pointe-Blanche ! Le reste de l’année, rappelons-le, les voyageurs doivent obligatoirement faire escale au Canada avant d’arriver sur cet archipel de l’atlantique nord…Ce vol direct est donc très apprécié des passagers. 12 allers-retours sont programmés. Le dernier est prévu le 6 septembre prochain.    

Un cargo à voile pour relier Marseille à l’océan Indien

Relier Marseille à Madagascar, dans l’océan Indien, par la voie maritime, c’est parfaitement banal, ça se fait même depuis des années avec notamment des cargos à moteurs, mais réaliser le même parcours en cargo à voile, ça, c’est nouveau ! Le projet, plus respectueux de l’environnement est porté par une coopérative basée à Lorient, et devrait se concrétiser d’ici à 2025. Sophie Person.     

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.